AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mythes et Légendes

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 23/09/2009

Caractéristiques Rp
Niveau: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Point de vie:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Mythes et Légendes   Mer 30 Juin - 13:22

Contexte des Terres Sans Nom


Le soleil éclaire de nouveau les Terres , chassant de ses rayons divins les dernières parcelles de la Nuit. Vous vous réveillez dans votre sanctuaire. Vous vous étirez et contemplez nonchalant votre environnement. Une nouvelle journée commence et elle n’attend plus que vous. Le Monde vous tend les bras à vous, aventurier aux motivations multiples. Vous, qui cherchez la Gloire et à forger votre propre Légende. Des fines saveurs des forêts sylvestres aux confins des mines sempiternelles des nains, partez à la poursuite de cette fantasque tentatrice qu’est l’aventure!
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 23/09/2009

Caractéristiques Rp
Niveau: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Point de vie:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Mythes et Légendes   Mar 16 Nov - 17:02

Ordre Sidhes (Faction)


Région : Le Monde Sans Nom
Apparition : Vers 1102 ap . S.
Chef : Lord Nysla
But : Pouvoir Suprême& Immortalité
Essence : Les Ténèbres
Ennemis : Immortels du Crépuscule

Synopsis :
« Dis-moi ce que tu ignores et tu me montreras tes faiblesses »

Champions des Ténèbres et guerriers acharnés, les Sidhes constituent une des plus anciennes factions du Monde. Ils apparurent bien après la naissance de Soléandre et le début de la première Ere. Les origines sont floues ne laissant que suppositions et hypothèses les concernant.

On raconte que des Seigneurs noirs très doués provoquèrent un schisme réfutant les dires de leurs frères, les accusant de faiblesses, de peur et ayant donc trahis les préceptes même des Ténèbres. Ce groupe s’exila et entreprit de fonder un nouvel Ordre sombre basé sur des nouveaux dogmes bien loin de la ruine qui saisissait leurs ex-frères. Le Pouvoir suprême serait leur but. Les Ténèbres les plus purs seraient leur outil pour y parvenir. Ils entreprirent d’explorer les fondations mêmes des arts noirs, expérimentant des rituels abjects et emplis de perversité. Des découvertes sur la magie qu’ils avaient fait, naquit une forme de maîtrise absolument écœurante, visant à plier l’essence du Monde à leur volonté propre, n’engendrant ainsi que égoïsme, égocentrisme et soif de pouvoirs incontrôlées. Mais la quête du Pouvoir Suprême ne peut être menée que seul. Les rivalités immergèrent créant discordes et meurtres entre les anciens Seigneurs de l’Ombre.

Souvent défiés par les farfadets, elfes et autres créatures féeriques, ces guerriers projetèrent ces peuples dans la guerre d’ « Arigmorth » (« la fin des peuples ») qui se solda par la destruction des elfes et leur régression et ainsi amorça leur départ pour les terres blanches. Afin de célébrer cet évènement, les Seigneurs se forgèrent un nouveau nom : Sidhes, pour symboliser leur victoire à travers les siècles.

Les années s’écoulèrent, pendant lesquelles, les Sidhes s’enfoncèrent toujours plus en avant dans l’obscurité, pratiquant les maléfices les plus cruels et douloureux qui soient. Puis leur trahison, leur méchanceté et sournoiserie commença à les ronger les divisant, les affaiblissant, n’étant forts que contre un ennemi commun. Ils trouvaient toujours plus d’adeptes, faisant d’eux des guerriers et assassins en puissance.

Puis elle immergea à nouveaux les défiant. La lumière à travers les Immortels du Crépuscule, les combattit. Ce conflit connu sous le nom de « Guerre Chronique des Ténèbres » se déroule de 1502 ap.S à 1604 ap.S . Cette opposition sanglante et sans pitié n’épargna aucun des deux camps, infligeant des pertes lourdes. Batailles autant psychologiques que physiques, elles s’achevèrent vers le mois de mai de l’an 1604 ap. S, quand le temple des Sidhes fut le théâtre du dernier affrontement qui se solda par sa destruction et la rentrée en clandestinité des Sidhes. Leur culture, chroniques et autres artefacts sombres furent recherchés partout, et furent la cible de destructions et pillages.

Les Sidhes survécurent. Emplis de haine ils se cachèrent et se réfugièrent la nécropole déserte de Keryanor dans les montagnes du Nord. A partir de ce point ils essayèrent de récupérer leurs œuvres mais échouèrent n’étant plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Vers la quatrième ère du Monde, le Maître des derniers Sidhes eut un apprenti qu’il forma inlassablement espérant un retour en force des Ténèbres. Ses vœux furent exaucés. Mais le garçon avait une vision différente et après avoir lu l’histoire de ses ancêtres, il tua son maître qu’il considérait trop faible et trop embrigadé dans les anciens dogmes. Il revendiqua en suite le nom Sidhes de « Illim’Nysla » (« celui qui est les Ténèbres ») et réforma complètement l’organisation pour qu’un nouvel Ordre Sidhes émerge, plus puissant que ne le seraient jamais les Immortels.
Ce sont les Sidhes que nous connaissons aujourd’hui.

Afin de réformer au mieux, Nysla entama un périple afin de connaître et visiter le Monde. Il assista à l’expansion d’Ariok Dieu de l’Entropie, sous l’apparence d’un simple mercenaire. Il visita les ruines des nations de la guerre D’Arigmorth. A l’instar de ses ancêtres trop orgueilleux et corrompus, il avait vu en la biologie une arme terrifiante, qui correctement exploitée pouvait fournir des armes nouvelles. L’innocente rose transformée en fleur de l’ombre, le papillon en messager de la mort et encore bien d’autres choses naissaient dans l’esprit de Nysla. Il survécut dans les pièges du Marais de Corionis, s’exerçant à manipuler les sangsues et autres bestioles peu ragoûtantes. Il dressa une carte de l’endroit et y fondit l’Académie des Assassins Sidhes. Il voyagea ensuite à travers les terres splendides d’Amavërya et s’aventura dans les quartiers sombres du Sanctuaire des Magiciens, corrompant ses habitants et créant ainsi la secte des « Illim’Sakka » : Les Sorciers et Invocateur Sidhes.

De retour à Keryanor, il établit le Temple des Sidhes sur ces terres en ruines. Beauté architecturale, il accueille l’Académie des Champions de l’Ombre d’où naquissent les générations des meilleurs Guerriers Sidhes, formant ainsi les légions de l’Ordre.

Vers la fin de la sixième ère, ces légions détruisirent Symphonia et les Immortels. Au plus au sommet de du temple de Keryanor, on put voir une infime larme sur la joue de Nysla, unique moment d’humanité de cet homme, lorsqu’il apprit le succès de son plan et la chute de ses vieux adversaires.
Les poussant à connaître la clandestinité qui avait failli anéantir les Sidhes, Nysla pense en finir ainsi totalement avec les Immortels bien qu’ils restent les plus grands ennemis qu’il ait connu.

Organisation Interne et réseaux :

L’Ordre Sidhes est composé de la hiérarchie suivante :
-Chef : Nysla
-Bras droit : Lord Magna
-Maîtresse des artifices de l’Ombre : Dame Queryaelis
-Maîtresse des renseignements : Dame Fasyraë

La loyauté est le mot d’ordre et les anciennes rivalités n’existent plus. En présentant une organisation soudée, Nysla a compris que l’efficacité s’en ferait ressentir. Il a divisé l’Ordre tentaculaire en plusieurs sous-organisations, provoquant ainsi l’expansion des Sidhes sur toute la planète. Chacune de ces sous-organisations a un rôle.

Les Assassins Sidhes de Corionis :
Virtuoses de la discrétion, de la concoction des potions et des poisons, ces assassins sont rompus aux arts noirs de l’illusion, de la tromperie et du meurtre. Aidés par la faune et la flore des marais, ils conçoivent les armes biologiques utilisés par l’Ordre Sidhes et dans leurs assassinats, créant ainsi des morts inexpliquées. S’ils sont de parfaits meurtriers pouvant rivaliser avec les elfes noirs, on note qu’ils leur manque la force brute des guerriers Sidhes.

Les Sorciers et les Invocateurs Sidhes d’Amavërya:
Aussi appelés « Robes noires », ces magiciens maitrisent la magie sombre et l’invocation démoniaque, ils ont créé une secte dont le Nom évoque les Démons des Enfers, gardiens des Damnés. Experts en sadisme, tortures et autres artifices sombres, ils tourmentent les régions où ils implantés. Ils peuvent être redoutables mais ont les voit rarement combattre seuls, ce qui laissent à croire qu’en combat singulier, ils ont du mal à être efficace.

Guerriers Sidhes de Keryanor:
Véritables champions des Ténèbres, seuls les meilleurs éléments de l’Ordre peuvent prétendre à suivre l’enseignement de cette académie. Ils ont accès à tous les secrets des arts sombres et sont entraînés à maîtriser la fusion Sidhes qui leur permet d’accroitre leur potentiel en pliant la magie à leur volonté. Réputés violents, fourbes et assoiffés de sang, ils prennent un plaisir morbide à traquer, attraper et à faire souffrir leur ennemis avant de les achever.


Revenir en haut Aller en bas
 
Mythes et Légendes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12 - Mythes et Légendes
» Mythes & Légendes -
» Mythes & Légendes
» Mythes et Légendes d'Ekoï
» Mythes et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres sans Nom :: FORUM & COMMUNAUTÉ :: FORUM :: Règles du forum-
Sauter vers: