AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Envoyé sur Terre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:34

Tout ce qui était à porté de tir des catapultes et balistes commençait donc à prendre l'aspect pauvrement décoratif du petit bois et de la sciure.
Tout ce qui était assez sec pour cela arrivait donc finalement à s'enflammer et prendre celui de la cendre. L'Océome Fireuris ne fonctionnant pas trop mal, malgré l'humidité.
L'ensemble des affaires des pyromanes amateurs et de leurs chefs semblait donc progresser, finalement. Evidemment C'était assez lent. Mais ça progressait. Il y avait là vraiment motif à se réjouir. Si on aimait pas les arbres, évidemment...

A terme, la zone finirait dans quelques temps par s'arrêter de cramer. Non sans avoir donné à ce charmant site le très bel aspect des forêts du Nord après un incendie: un enchevêtrement épais de troncs et de branchages abattues, à demi-consumées. Des troncs debout ou couchés. des souches etc... Car le bois vert et vivant ne se consume jamais complètement sous ces latitudes. Une fois que sa surface à charbonné, le feu s'éteint de lui-même. Bien entendu, l'ensemble serait à peine plus pénétrables qu'auparavant. Surtout pour des catapultes, des baliste, mais pour des hommes, il serait plus facile d'y entrer.

Dans l'immédiat, feu et tirs de catapultes commençaient à peine leur travail sur cette toute petite portion de l'immense forêt.
Les assaillants pouvaient donc commencer à s'installer, l'affaire risquait d'être plutôt longue. Edhilmar était un petit pays. mais quand même pas un simple bosquet...

L'avantage immédiat était que la chaleur des flammes arrivait à réchauffer un peu les pauvres Gobelins et Orcs détrempés dans leurs armures aux trois-quart rouillées... et ainsi chasser le spectre terrifiant de la grippe et de la pneumonie.

L'inconvénient était surtout la fumée. Le vent avait tourné en direction des troupes assaillantes. Un vent léger mais continu car entretenu par les druides. Les flammes créaient une zone de chaleur facilement exploitable et les druides avaient à leur disposition l'air d'un pays entier. La dépense était négligeable en terme de mana. D'autant qu'eux puisaient directement celui-ci dans la Vitalité de leur pays.

Le Seigneur Noir qui déclenchait éclair et fureur était sans nul doute puissant, lui soutenu par trois de ses homologues. Mais justement, il était occupé à s'amuser à des effets de scène pyrotechniques. Ceux-ci, indiscutablement impressionnants finiraient surement par l'épuiser, à un moment ou un autre.

Dans l'immédiat, donc, la fumée soufflait gentiment, bien dense, bien âcre, comme toujours donne le bois-vert, sur les rangs des gobelins etc... qui voyaient remplacé le risque hypothétique de grippe par celui bien plus réel de la suffocation...

Sans compter que c'était dingue le nombre d'insectes que ce feu de forêt et ce vent avait poussé vers eux. Des piqueurs, des rampeurs, des bourdonneurs, des frôleurs...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:34

Les tirs incessants, le vent qui tentait de repousser les flammes vers l’assaillant, la bataille pour Edhilmar avait une vision désagréable. La pluie allait bientôt cesser. Les Seigneur Noirs avaient conscience que cela ne pouvait durer. Il était temps de forcer ces elfes à les affronter comme de vrais guerriers.

Sur un signe du cavalier, la Prêtresse Imphalias s’avança et psalmodia des incantations en fixant le feu qui brûlait. De cet enfer, naquit un dragon gigantesque de flammes, artifice maléfique issu de l’arcane des Ténèbres. La créature magique s’envola parmi les arbres, répandant des flammes et créant des bûchers partout dans la forêt.

Les flammes dévoraient autant les animaux, les insectes que les plantes et les arbres. C’était ceci qui nourrissait le pouvoir sombre. Les dernières lueurs de vie arrachées dans la douleur, l’impuissance des êtres vivants. Toutes ces sensations délicieuses qui alimentaient le pouvoir des Ténèbres.

Les deux légions de vingt mille hommes formées trois heures plus tôt et chacune commandée par un Seigneur Noir, avancèrent dans ce qui était autrefois des brindilles, des arbres mais qui aujourd’hui n’était qu’un tapis de cendres et de morts, de corps mutilés ou brûlés. Edhilmar ressemblerait bientôt au Gortork…

… L’Enfer sur Terre…

___________________


Village de Neldailin

Dans ce village elfique situé aux abords, la panique atteignait son paroxysme. Les troupes de soldats elfes étaient en formation mais semblaient mal à l’aise. Le feu continuait de dévorer la forêt mais cela ne les regardait plus. Une légion de vingt mille hommes était bientôt aux portes, foulant de ces pieds les ruisseaux pollués, les cendres, le bois calciné. Des colonnes interminables de soldats violents, mauvais et assoiffés de sang arriveraient bientôt pour ôter toutes vies dans ce village.

Là parmi les brumes qui entouraient le village, une silhouette avança.

Longs cheveux noirs, manteau de cuir noir, la peau pâle, elle continua d’avancer vers le point de rencontre des elfes et des ennemis. Une enfant avait été bousculée dans la panique, la silhouette s’arrêta et le releva par le col avant de le déposer vers un groupe d’elfes tétanisés. Le silence s’était fait lors de son apparition. Et un calme mortel s’installa au fur et à mesure que la silhouette avançait.

Là -bas au loin dans la brume, des paladins Infernalis en cotte de maille et vêtu d’un heaume avançaient, parmi les brumes. Les elfes voyaient la scène au ralenti. Ils semblaient venir du cœur d’Edhilmar ou certainement ailleurs, mais apparemment pas des rangs ennemis.

Un sourire sur les lèvres et laissant transparaitre ses longues canines, le premier des vampires, le Roi des Nosferatus, Mosoriès se délectait du combat à venir …

Le paysage apocalyptique nourrissait aussi les pouvoirs des Fils des Enfers…

....Au-dessus des arbres, le dragon de feu fut anéanti par le pouvoir des druides...

HRP/ 20.000 hommes + un Seigneur Noir arrivent dans 15 minutes au village.

Une autre légion a pris la route pour le Sud d'Edhilmar.

Temps de réaction des Elfes tout à fait possible.

La légion est disposée ainsi: 10 colonnes de soldats côte à côte.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:35

Au niveau du Campement Principal.

Attisé par l'incantation de la prêtresse, le feu avait donc redoublé d'intensité et créé un dragon qui s'envola vers l'intérieur de la forêt. Laissons ce sinistre événement de côté, temporairement. Il méritera les larmes et les chants que ses dégâts auront occasionnés.

Un nuage de flammes, d'escarbilles, de feuilles, de brindilles enflammées avait donc explosé en cette créature infâme. Et la pluie faiblissait donc.
Il y avait là une première occasion à saisir. Les Druides qui observaient de loin la situation, par les yeux des oiseaux, la saisirent immédiatement.

Depuis le début de l'action, les ennemis n'avaient rien tenté pour modifier en quoi que ce soit le sens du vent...

De simple zephyr, le vent devint bourrasque, poussant vers les troupes assaillantes ces flammèches, autant de vecteurs d'incendie...
Les premiers rangs furent donc grièvement brûlés par la véritable pluie de fragments enflammés qui s'abattit sur eux. En effet, pour pouvoir tirer sur la forêt avec leurs arbalètes, en tout cas suffisamment profondément pour avoir la moindre efficacité, leur position était obligatoirement proche.

Mais laissons de côté les brûlures, même douloureuses, causées à ces Orcs,ces Trolls et ces Gobelins. Leur sort, certes désagréable, aura du mal à émouvoir. Même leurs Noirs Seigneurs de Capitaines se moquent d'en perdre des légions entières. Alors, pourquoi nous en préoccuperions nous?
Peut-être à cause de la désagréable odeur de cochon grillé qu'à l'orc en pleine combustion...

Intéressons nous plutôt à ces projectiles: Cette chose liquide visqueuse, malodorante, excessivement polluante que l'on nomme Océome Fireuris.
Cette matière délicieusement inflammable et explosive (qui faisait présentement moult dégâts en Edhilmar) était positionné en tas énormes autour, à côté, dedans les balistes et les Catapultes que l'agresseur avait actionné. En effet, vue la fréquence des tirs exigés par les Capitaines, la poster à 8 heures de marche n'aurait eu aucune efficacité militaire éprouvée.

Donc, lorsque les flammèches poussées par le vent violent les atteignit, ( des fragments recouverts d'ailleurs dudit malodorant Océome enflammé et rentrant sagement à la maison), elles commencèrent ici aussi le merveilleux travail qu'elle venait de prouver sur Edhilmar: brûler, détruire, exploser... réduisants bien vite en cendres ce qui les entouraient: Balistes et Catapultes incommodes à déplacer, troupes et servants trop peu pressés d'aller voir ailleurs si ils y étaient...

Car, tel que les Seigneurs Noirs s'en étaient enorgueillis: L'Océome Fireuris fonctionne parfaitement, même sous la pluie...

Gageons qu'à l'Avenir, ils penseront à s'assurer du sens du vent avant de jouer avec des allumettes. Surtout à proximité d'huile minérale explosive et inflammable. La pyromanie est comme toute chose, elle s'apprend par l'échec...

Au Village de Neldailin.

Pilinnaro affligé, regardait brûler les arbres et les flammes s'avancer vers les arbres-maisons. La situation se présentait mal. Ce feu magique, apporté par ce Dragon, ne durerait pas aussi longtemps que cette saleté huileuse que l'ennemi avait lancé sur la forêt, à proximité de la lisière, mais les dégâts seraient tout de même considérables.

Mais les arbres avaient leur propre rythme de guérison, la Sylve reviendrait en ce lieu plus tard. Il importait avant tout de sauver le Peuple. Les Ahostar du Nord étaient en chemin pour affronter ces agresseurs, mais elles ne semblaient pas encore prêtes. Où était celle de L'Ouest ? Il n'en avait pas la moindre idée.
Pour l'heure, lui et ses 200 forestiers allaient s'enfoncer dans les bois alentours pour commencer à harceler les assaillants.
La population civile du village, obéissant aux ordres, avait fui dans les barges en emportant avec elles tout ce qu'elles pouvaient emmener et tout ce qui aurait permis de traverser le premier lac. Ici, les orcs ne trouveraient personne à occire. Quand à traverser ledit lac, ils pouvaient toujours s'y risquer...

Assurant son carquois rempli de flèches et sa vieille épée, le père de Cintalós eut une dernière pensée en direction de sa fille. "Quel gâchis, se dit-il, Espérons ma chérie, que là où ta quête t'a emmené, la guerre est inconnue. Espérons aussi qu'il restera quelque chose de ce pays à ton retour."

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:35

Cité de Baq i Kawten

Le général Thorïn DoublePic regardait ses troupes défiler devant lui. Il avait eu une longue carrière militaire, et il avait vu toutes sortes d'armées, mais celle-ci était de loin celle qu'il aimait le moins. Non qu'elle ne soit pas efficace, au contraire. Les hommes qui passaient devant lui étaient des tueurs. Pour un peu d'argent, ils vendaient leur vie. Enfin, en général, c'était celle de leurs ennemis.
Pour le vieux général Nain, qui avait commandé des légions de ses semblables, capables de mourir par fidélité pour leur Roi, sans protester, cette armée de mercenaires était méprisable.

Il en était venu de partout. Depuis que les Gnomes avaient pris le pouvoir, ils avaient peu à peu cessé d'entraîner une armée régulière. Il n'aimaient pas se battre.
Le premier contact avec des mercenaires avait été rude. Certains avaient essayé de piller la ville à plusieurs reprise, mais cela avait cessé depuis longtemps. La parade consistait à entretenir trois capitaines rivaux simultanément. Si l'un voulait s'enrichir en contrevenant à l'éthique de la profession, les deux autres recevaient un gros bonus pour apporter sa tête. Ainsi, ils se surveillaient entre eux, et cessaient de lorgner sur le magot que cachaient les Gnomes.

Cette habitude de recourir aux mercenaires avait permi à Baq i Kawten de se faire connaitre comme un employeur raisonnable, qui ne s'engageait pas dans des conflits insensés, et qui payait bien.

Ainsi, lorsque le message arriva, qui disait que les Gnomes voulaient tout le monde dans les plus brefs délais, ils vinrent. Certains abandonnèrent même des contrats en cours pour venir. On ne déçoit pas son meilleur client.

Il y avait de tout. Les cadets de famille nobles cotoyaient les bandits chechant à refaire leur vie, et les guerriers déchus, les paysans voulant se faire un nom. Le gros des troupes étaient composées par des Compagnies assez classiques, d'un capitaine rassemblant autour de lui ses troupes, mais on avait aussi pu trouver des groupes plus insolites, des déserteurs, ou des habitants de royaumes perdus qui avaient su restés soudés. Dans cette catégorie, on trouvait pèle mèle de Arshee de Foresdri qui avaient refusé de mourir pour Naturgrove, des Calimi qui avaient échappé au couroux de l'Empire Noir, des drow de Nadrazan qui erraient en quête d'argent et de pouvoir, des Nains de BriseMartel, quelques prêtre de Meselsius qui ne se remettaient pas de la condamnation de leur grand prêtre, et même des Dragoons qui avaient réchappé au cataclysme par on ne sais quel miracle.

Le Conseil ne voulait pas dégarnir Baq i Kawten. Par conséquent, trois Compagnies restaient sur place, ainsi que les artilleurs Gnomes et les légions Naines.


Thorïn DoublePic se mit donc en route, à la tête de cette armée hétéroclite, mais dont tous les soldats étaient des tueurs capables de survivre dans un monde qui ne voulait pas d'eux. Beaucoup était des hommes d'honneur. Pas un ne fuirai.
Il pensa à son fils, la commandant Dalïn, qui allai affronter l'ennemi à la tête de miliciens qui tenaient une arme pour la premièr fois de leur vie. Et finalement, il se dit que sa place n'était pas si mauvaise.

hrp/: Arrivée dans 5 jours
90 000 mercenaires
Capitaine Hérrion Deline, humain, 20 000 soldats (lances, épées, bouclier moyen)
Cavalerie 5000
Infanterie 15 000 (javelots)

Capitaine Retwun Al Calimi (humain) 20 000 soldats (sultan de Calim après l'exécution de Kwutek al-Calimi)
Infanterie 10 000 (sabreurs et hallebardier confondus)
Al'Alandra 1 500
Archers 3 000
Cataphractaires 2000
Cavaliers légers 3000
Scarabée géants 400
Scorpions montés 200
1 Pratztgor géant (volé au cours de la guerre contre l'Archiduché)

Commandant Yufurg (démon) 40 000 soldats de 15 compagnies différentes toutes races confondues (que de l'infanterie)

Capitaine Frör NoireHache, déserteur de BriseMartel, 2000 soldats Nains

Capitaine Argos, 500 dragoons (ce ne sont pas des mercenaires, ils ont juste trouvé une armée pour tuer de l'orc)

Capitaine Réalondë, sylvain, rénégat de Foresdri, 1500 soldats
500 flambergeois
500 archers de Grandes forêts
400 manieurs de Hache
100 Sylvaniens

300 drows mages de Nardrazan

700 prêtres de Meselsius

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:36

Campement principal.

Le feu fut éteint grâce aux sacs de sables. Du matériel, au moins dix catapultes étaient devenues inutilisables ainsi que quinze balistes. Ces machines défectueuses furent transportées à l’arrière pour réparation.

Les trois seigneurs Noir œuvrèrent ensemble et renvoyèrent le vent en direction de la forêt ou le feu continuait de se consumer. Cependant ils n’arrêtèrent pas là. Combinant leurs forces, ils augmentèrent la puissance du vent et transformèrent les rafales devenues violentes, en véritables Zéphyrs, qui déracinaient les arbres, fracassaient les êtres vivants. Ces artifices continuèrent leur travail dans le Nord et commencèrent à « grignoter » la partie Est. Le moment viendrait où les druides auraient peut-être le courage de les affronter en face…

Les troupes qui s’entrainaient à l’arrière furent regroupées en deux nouvelles légions de vingt mille hommes. Les blessés conduits à l’Infirmerie. Un véritable centre militaire avait été construit. Les Elfes affrontaient un ennemi plein de ressources.

Les machines restantes redoublèrent leur cadence de tir. Edhilmar était sur le point de devenir un brasier…

_______________


Au Village de Neldailin.

Les troupes avançaient. La marche des centaines de bottes faisaient trembler le sol. Le Village Elfe était en vue. Là, en haut sur un arbre, accroupi sur une branche, Mosoriès jouait avec un oiseau. Les villageois étaient partis sur ordre de leur chef. La brume recouvrait le patelin elfique. Les lacs étaient visibles mais les troupes ennemies s’en moquaient elles seraient bientôt au village.

Le vampire était pensif. Avec sa vue perçante, il pouvait voir l’armée avançer mais bizarrement il avait un mauvais pressentiment... il manquait une partie des troupes annoncées... Il voyait les elfes archers entrain de se cacher. Mais les Seigneurs Noirs n’étaient pas dupes. Ils les verraient. Ça allait être une véritable boucherie.

Dans la brume, les paladins Infernalis attendaient, patiemment. Un seul mot de leur chef et ils tueraient l’ennemi. Mosoriès sauta de son arbre et atterrit aussi souplement qu’un chat.

Le Seigneur Noir le verrait bientôt, ainsi que ce village vide…


HRP/ La légion dans le Sud avance sur des sentiers escarpés, difficiles, gracieux... Elle est à la recherche des villages.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:36

Un Peu Partout en Edhilmar.

Ils étaient 5000.
5000 druides de haut-rang, des deux sexes. Depuis que ce conflit avait commencé, ils avaient formé le Cercle de Vie.
Ils étaient un peu partout en Edhilmar et Ils étaient Edhilmar.
Assis le dos contre le tronc d'un arbre, les yeux clos, ils avaient tous plongé dans la Transe. La Communion Spirituelle. La Fusion des Elfes avec la Sylve. La fusion de la Volonté des Eldar avec l'Energie inépuisable et tellurique des Olvar et des Kelvar: les bêtes et les plantes. Leurs esprits, par le biais des racines et des courants magnétiques sous terrains s'enchevêtraient avec la Sylve dans son ensemble.

Il était rare que la Communion regroupe autant d'Etres, très longtemps. Le plus souvent, elle n'était réalisée que pour les grandes fêtes religieuses par le Peuple Entier. Un instant cours et enivrant...

Le reste du temps, elle restait l'apanage du Conseil des Arbres-Chantants. De lui uniquement. Car Seuls les Servants du Conseil avaient assez de discipline pour maintenir longtemps cette Cohésion. Certains des membres du Conseil y passaient l'essentiel de leur vie, même si d'autres, plus indépendants comme l'avait été Maegluin, le Roy Héréditaire ne s'y immergeaient que rarement. Celui-ci d'ailleurs n'avait jamais été le plus puissant des Elfes qui avaient composé le Conseil... Loin s'en était fallu.

Mais le temps de la Guerre était arrivé. Et le Conseil avait appelé ses réserves, ses plus puissants Druides pour l'épauler.

Assis un peu partout en Edhilmar, leurs yeux fermés suivaient les mouvements ennemis, par les ceux des Soldats, des Forestiers, des Civils, oiseaux, des insectes, par le biais des plantes elles-mêmes.
Assis un peu partout en Edhilmar, ils ressentaient et brûlaient avec le arbres et les bêtes... Et la douleur attisait leur colère et leur cohésion. Plus puissamment que ne l'aurait fait quoi que ce soit d'autre.

Ils étaient le Conseil-Des-Arbres-Chantants. Son extension et sa puissance. Sa limite aussi. Car les Elfes répugnaient à l'usage de la magie.

"La Magie Viole les lois de la Nature. Ce qu'elle crée n'ayant pas vocation à exister, méfiez vous toujours des Conséquences de vos choix". Tels étaient les Enseignements des Druides d'Edhilmar. Les Enseignements de l'Archidruide Fëatyalcë.

C'est pourquoi le Conseil préférait utiliser les forces et les effets naturels pour les influencer que d'agir à leur encontre.

Mais ils allaient maintenant devoir agir.

Sur leur ordre, à la lisière Edhilmar et partout où les flammes menaçaient, les arbres s'ébranlèrent. Lentement, un à un, Chênes et Frênes, Peupliers et Erables, Ormes et Saules, Bouleaux et Hêtres s'extirpèrent de la boue et la terre qui les nourrissait depuis leur éclosion. Partout, ils rétractèrent lentement leurs branchages, rompant le contact tactile centenaire qui les liait à leurs voisins... et s'éloignèrent des flammes et des brasiers.

En quelques minutes l'incendie fut séparé de la forêt par des corridors de 50 mètres libres de toute végétation.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:37

En Lisière de Forêt et près de Neldailin:

Il est dit que Les trois Seigneurs Noirs unirent leur Forces, l'utilisèrent pour retourner le vent vers Edhilmar, créant de puissantes bourrasques, véritable Tempête de Feu et de Débris qui attisèrent les incendies déjà démarrés des heures plus tôt.
Il est dit que rapidement la Zone devint un véritable enfer où rien ne pourrait survivre.

Et il faut nous rendre à l'évidence. Tout cela est exact. La confrontation des vents venant de l'intérieur des terres elfiques avec celui crée par ces êtres devait nécessairement conduire à cette tempête.

Mais, il est dit également, que ce jour là, Le Conseil qui entretenait depuis des heures le Vent en direction des troupes ennemies, nota la manoeuvre des 3 Seigneurs Noirs et laissa faire. Pourquoi en effet contrer cette débauche de puissance couteuse en énergie? La Lisière était perdue, ainsi que les deux lieues de Forêts qui menaient à Neldailin...

Alors, plutôt que de contrer la puissance des Mages Noirs, Le Conseil se contenta de l'accompagner, de l'absorber et de le canaliser... L'enfer de Flamme et de Vent qui était la zone ou le Pouvoir des Seigneurs Noirs affrontait le Vent d'Edhilmar fut donc conduit et mené vers Neldailin et contenu là. A travers la zone ravagée. Pour les Seigneurs Noirs, quel triomphe. Leur vent puissant s'enfonçant dans la forêt en flamme, tels qu'ils le souhaitaient...

Pour les troupes ennemies qui foulaient ladite forêt, la situation en revanche devint rapidement critique.
Marchant depuis une quinzaine de minutes sur le sol détrempé et boueux (tel que spécifié précédemment par mon adversaire), ils étaient déjà en vue du village en flamme et déserté par ses habitants.
Devant eux, le Lac profond aux eaux vertes éclairées par les flammes. Tout autour d'eux: l'Enfer de Feu que la Volonté de leurs propres chefs entretenait avec enthousiasme !... Courir dans la boue était impossible. Et Fuir où ?
Fumée, flammes, débris incandescents et même arbres mourants qui semblaient se jeter délibérément sur eux, comme mus par une volonté propre, les entourèrent malgré leurs hurlements terrifiés.

Gageons qu'en cette heure, Ils eurent rapidement l'occasion de vérifier deux adages: Pour ceux qui ne purent bouger assez vite: Le Fer des armures fait un excellent conducteur de la chaleur... Et pour ceux qui tentèrent de ce jeter dans l'eau, qu'il fait une piètre bouée...

Au Campement Principal.

Il a été dit que chassés par les flammes, des myriades d'insectes avaient envahi le campement.
Certains n'étaient qu'innofensifs coléoptères, d'autres... des armes.

Depuis des siècles, les Elfes d'Edhilmar, Arméliens forcenés rebutaient à l'usage de la Magie pure. Ils avaient donc développé au maximum l'utilisation et l'entente avec les formes de vies multiples que recélaient leurs bois. Ils donnaient à cet art le nom de Carmacuilë: l'Arme Vivante. Mais ceux qui en dehors Edhilmar en avait fait les frais l'appelaient Phytozoomancie. Des millénaires d'étude et d'expérimentation avaient conduit à une remarquable maîtrise des instincts primitifs de maintes espèces. Car les insectes, par exemple, sont de merveilleux alliés...

Ceux qui nous intéresseront pour l'instant appartenaient à deux espèces:
-Une sorte de mouche qui venait de pondre ses larves dans les réserves de nourriture et d'eau de l'armée assaillante...
En quelques heures, les poisons sécrétés par les myriades de larves avaient rendu les denrées et la boisson impropres à toutes consommations... Pas mortels, certes. Mais allez vous battre, lorsque vos tripes se vident des heures durant...
Et avec la chaleur que les brasiers de leurs chefs avaient causé, Tous avaient déjà beaucoup bu... Soigner 400.000 Têtes ? Aucun hôpital de campagne n'en serait jamais capable.

-Une sorte de Termite de petites tailles, mais particulièrement voraces et qui s'étaient donc, depuis quelques heures, installées invisibles, à l'intérieur des parties des balistes et catapultes constituées de bois. Du Bois Mort. Leur menu favoris...
Quelques heures encore et la formidable tension que la mise en charge de ces armes nécessitait les feraient éclater comme du verre.

Car qui fait attention à ce genre de vermine? Certainement pas une armée en marche...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:37

Campement principal.

Le cavalier noir ressentit une perturbation comme si une magie étrangère à celle des ténèbres était à l’œuvre, ici ! Au sein même du campement de l’armée, une présence étrangère. Durant quelques minutes le Seigneur noir parcourut le campement avant de s’apercevoir que cette magie émanait des insectes au sol ou dans les airs. Sur un signe du sombre guerrier, deux Seigneurs Noirs se mirent à sillonner la « base » pour éradiquer toutes traces de cette vermine.

Des éclaireurs revinrent des plaines où ils avaient été envoyés. Un rapport fut remis. Une armée de mercenaires approchait. Au vu des renseignements, il sembla que c’était une armée de mercenaires, rassemblant des spécimens divers et variés. Une armée rassemblée en toute hâte et envoyée ici. Intéressant de constater que ce pays d’Elfe, en plus d’être lâche faisait appel à des alliés. Mais l’éclaireur semblait mal à l’aise.

« Qu’y a-t-il ?

-Seigneur, notre agent en Symphonia nous a informés qu’il manquait environ 500.000 hommes de l’armée régulière, voir en plus des hommes de la Garde d’Argent.

-Et ?

-Pardonnez-moi mon imprudence, mais il ne serait pas plus prudent de se replier ? Si les forces des Elfes de Symphonia se déchaînent, nous ne feront pas le poids. Ce sont des soldats d’élite. Des haut-elfes, des elfes des bois et des elfes noirs combattant dans le même camp sans animosité aucune entre eux. Leur armement est supérieur au notre, ou du moins ce qu’il en reste. Nous ne les repousserons pas avec des catapultes. Une partie de nos balistes ne suffira pas pour les mettre en déroute. En plus d’eux, on va devoir faire face à cette armée de mercenaires. Ne serait-il pas utile de demander de l’aide ? »


Le cavalier regarda le capitaine Ouroukaï.
« Non, capitaine. J’ai un plan… »

Au campement il ne resta bientôt que cent mille hommes avec vingt balistes à répétition et deux seigneur noirs chargés d’éradiquer la vermine insecte. Le reste de l’armée soit plus de trois cent mille hommes s’enfonça dans la forêt, en colonnes interminables de soldats et d’armures noires. Les troupes étaient menées par le Cavaliers noir monté sur son ouargue comme à son habitude. Ces montures étaient plus adaptées au terrain. Les cent autres cavaliers ouargues gardaient les flancs des troupes…

________________



Village de Neldailin

Le feu entourait les troupes. Les soldats semblaient paniqués. Mais Mosoriès avait vu juste. Déclencher une tempête de feu alors que c’était la prêtresse Imphalias à leur tête ? C’était une pure folie. C’était comme donner de la force à son adversaire.

La prêtresse se lança dans une série d’incantations. Le feu se mélangea au sang des corps morts. Un essaim de dragons jaillit de cet artifice du Mal. Longs de 1m50 et large de 80 centimètres, ces dragons de feu étaient moins facile à abattre que le dragon invoqué précédemment. En nombre assez conséquent, ils occuperaient les druides…

La bataille était sur le point de commencer. Le feu disparu, la brume enveloppa la forêt s’immisça dans les rangs ennemis mais parmi les arbres et les bosquets aussi. Un silence s’installa, puis des échos de cris de corbeaux… Mosoriès attendaient patiemment. Imphalias le verrait dans quelques secondes…


HRP/ ->15.0000 hommes au village elfe + Imphalias soit 5000 morts du au feu des druides.

->450.000 soldats de Symphonia arrivant dans 5 jours.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:37

Village de Neldailin (partie II)

Imphalias s’avança à la tête de ses troupes. Le village brumeux jouait sur les nerfs des soldats par son aspect fantomatique...

La brume se dissipa à l’entrée, permettant à la prêtresse de voir Mosoriès. Un sourire sadique étira les lèvres du Nosferatu. Un bonjour résonna en écho silencieux à travers la brume…Une invitation au combat…

La prêtresse regarda la créature avant de lancer ses troupes à l’assaut du patelin elfique. Des colonnes interminables de soldats s’élancèrent contre les maisons, brûlant saccageant tout sur leur passage. Pourtant le silence demeura. Devenant lourd, pesant et prenant un aspect inquiétant, les ennemis commencèrent à hésiter. De la sueur dégoulina sur leur peau muqueuse, des regards affolés… Là dans la brume avançant en parfaite ligne de défense, les paladins Infernalis arrivaient.

Des heaumes surgissaient de la brume, leur cotte de maille brillaient, les épées étaient tirées du fourreau. La scène se déroulait au ralenti. Les troupes voulaient battre en retraite, mais une aura maléfique leur intima de rester pour faire face. Un sourire cruel illumina le visage de Mosoriès quand les premières lignes de paladins enfoncèrent les rangs ennemis.

Les elfes ne tarderaient pas à passer à l’attaque, camouflés comme à leur habitude…

Imphalias fit apparaitre une épée de feu. Une puissance magique approchait…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:38

Près du Village de Neldailin.

Fanalossë, Arméliandur de rang supérieur ouvrit les yeux et rompit la transe du Cercle de Vie. Les ennemis approchaient trop de sa position pour maintenir plus longtemps son immobilité. D'ailleurs, il en savait suffisamment maintenant pour agir.

Des années de pratiques des Arts Arméliens faisaient de lui l'un des druides les plus puissants qu'Edhilmar possédait encore. Presque l'égal d'un Fëatyalcë, disait-on parfois. Il était l'un des rares à pouvoir conserver personnalité et volonté propre au sein du Cercle et à pouvoir se connecter à l'Esprit-d'Edhilmar, sans forcément s'immerger dans la Transe.

Autour de lui, les arbres étaient nerveux. Les flammes avaient déjà tué certains de leurs proches, ceux avec qui ils chantaient dans le Vent. Nombre des ceux qui étaient ici avaient fait l'effort immense du déracinement et ne pourraient plus réaliser cela avant longtemps. Tous le savaient. Les quelques deux cents Forestiers venus de Neldailin s'efforçaient de rester calmes, mais que faire? Les Ahostar n'étaient plus très loin, mais elles n'étaient pas encore prêtes au combat.

L'ennemi se rapprochait de leur zone intacte de forêt. Des Dizaines de milliers et plus loin des centaines même de milliers d'orcs, gobelins, trolls... Et menés par une Prêtresse-Noire particulièrement forte. Fanalossë l'avait senti: elle avait créé à partir de rien, de feu et de corps mort des bêtes immondes, des dragons sans âme ni esprit, à ses ordres. Un crime ignoble aux yeux d'Armélia et de son Clergé.

Il était temps d'agir.
Rejetant en arrière la mèche de cheveux blancs qui lui tombait sur les yeux et avait donné son Nom d'Adulte (Fanalossë, Voile-Blanc-Neige), le Druide invoqua la puissance de la Déesse, dans ces Bois qui lui étaient dédiées:

"-A Armélia cuiletari, elda sina Lyë laitëa. Á anta nin haura melehtelya sina. Á anta nin i apsenë cuilën ar fëain...(1)"

Et relayé par l'Esprit du Conseil, l'Elfe sentit monter en lui cette force sereine. Devant lui s'ouvrit la vision de cette Légion et de sa Maîtresse vouée au Mal. Gobelins terrifiés, Orcs vantards, Trolls obtus, Dragons sans âmes. Tous suivaient l'esprit corrompu et maléfique de cette sorcière. Elle, qui tirait son pouvoir de la Destruction et la Mort... En un instant, la vision devint portail et le druide la franchit, devant le regard étonné des arrivants, qui assurèrent immédiatement leurs armes, prêts à tirer et tuer.

Alors, Fanalossë ouvrit la bouche et déversa ce pouvoir qui lui avait été accordé. Directement sur la Noire Sorcière et ses hommes. Un Pouvoir Simple. Un Pouvoir Vrai, qui romprait les liens et les enchantements qu'Imphalias avait tressé avec ses troupes et avec la Source de Sa Puissance:

"-Ettelëar, á hlara i quettar Arméliao ómanyanen: Imphalias, morë Ulcondil, Armélia upsenëa Lyen, lucasseryar vindier. Ohtar Imphaliaswa, Armélia upsenëa len. Armelia ainëa len ilquë. Narohloci, Armélia leryëa len ar antëa len fëar. Úalë móli mal lehtë (2)"


Note du traducteur:
(1): Ô Armélia, Reine de la Vie, cet Elfe te prie. Donne-moi cet Immense pouvoir. Donne moi le pardon de la Vie et des Âmes.

(2). Etrangers, Ecoutez les Mots d'Armélia par ma voix: Imphalias, Noire Servante du Mal. Armélia te pardonne, Tes péchés sont effacés . Guerriers d'Imphalias, Armélia vous pardonne. Armélia vous bénit tous. Dragons de Feu, Armélia vous libère et vous donne un esprit propre. Vous n'êtes plus esclaves, mais libres"

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:38

Le général Thorïn DoublePic jetait un dernier coup d’œil à ses plans. Il n’avait pas été facile de décider comment il allait engager ses troupes. Il avait envoyé des dragoons en éclaireurs, qui lui avaient donné un aperçu assez précis de la situation. Moyennant quoi l’ennemi connaissait précisément sa position et ses intentions.
Il avait presque résolu d’attaquer par le sud, la légion qui tentait de prendre à revers les elfes. L’éliminer serai facile, il pourrait le faire à peu de frais, et garderai ses troupes presque intactes pour la suite.

Mais dans la matinée, une ombre avait surgit à la sortie de sa tente. Brandissant une petite arbalète, elle avait déclaré :

Vos sentinelles font bien mal leur travail général, pénétrer ici fut un jeu d’enfant.

Thorïn failli donner l’alarme, mais il reconnu Tywqan, lieutenant général de Baq i Kawten. A contrecœur, il salua l’ancien espion devenu dirigeant en second de la commanderie.
Après quelques échanges de nouvelles, Thorïn apprit que le campement de l’armée ouest était atteint par les maladies de la forêt. Les orcs étaient nombreux, mais ils étaient affaiblis. Et ils ne les attendaient pas puisque Thorïn avait pris le chemin du sud.

Cependant, les éclaireurs de Thorïn avaient recensé presque 300 000 soldats orcs. Ils avaient beau être malades et mal préparés, cela faisait un nombre considérable. Mais Tywqan avait un plan. Un plan bâtard peut-être, mais un plan tout de même.

Plus tard dans l'après midi :

Campement principal des Orcs :


Les insectes et les germes envoyés par les elfes continuaient de faire du ravage. Pour l’instant, aucun des lanceurs de sorts ennemis n’avaient essayé de contrer cette menace. Presque tous les orcs avaient les entrailles en feu. Ils devaient aller déféquer toutes les deux heures, et, l’odeur état devenue insoutenable, même pour les orcs, leurs capitaines avaient aménagé des endroits à l’extérieur du camp pour permettre aux troupes de se soulager.

Ils eurent à peine le temps de savoir ce qui se passait. Des hordes de cavaliers, 10 000 au total leurs étaient tombés de dessus, par surprise, soutenus par cinq centaines de dragoons, et 300 Drow cruels, bougeant aussi vite que le vent. Ils avaient surgit de nulle part, fait le tour du campement en massacrant tout ce qu’ils croisaient, et étaient repartis comme ils étaient venus. Le tout n’avait pas duré une heure.

Les orcs ne pouvaient pas réagir.
D’une part, le sort lancé par les druides atténuait leur fidélité à leurs maîtres, il les troublait, et ils n’arrivaient pas à se concentrer sur le combat.
D’autre part, ils étaient toujours malades, leurs reflexes étaient plus lents.
Enfin, personne n’attendait l’armée mercenaire à cet endroit. Aux dernières nouvelles, elle allait vers le sud. Et personne n’avait soupçonné que les Gnomes puissent scinder leurs compagnies mercenaires pour former une immense cavalerie, beaucoup plus rapide que le reste de l’armée.
Certains avaient tenté de résister en formant des blocs de piquier en cercle, mais les cavaliers s’étaient contentés de les ignorer, et de continuer leur massacre plus loin ceux qui étaient restés désemparés.

Les cavaliers n’avaient pas pénétré dans le campement. Leur mission était de venir ici, de tuer tout ce qui était à l’extérieur du campement, et de repartir plein ouest en attirant le plus d’orcs possibles à leur poursuite.

Sud Ouest de la forêt :

Pendant ce temps, l’armée mercenaire progressait assez rapidement vers la forêt. Elle était assez au sud pour ne pas ressentir les ravages du feu qui s’étendait entre la lisière ouest et le cœur d’Edihlmar.
Ils étaient arrivés sur un terrain rocailleux et escarpé (celui sur lequel peine la légion du sud, en fait), et le général Thorïn avait donné l’ordre d’établir un campement. Les Nains de Brisemartel, les sylvains et les prêtres de Meselsius déplaçaient les rocs, creusaient un fossé, montaient une palissade. Pendant ce temps, les flambergeois et les archers de Foresdri tentaient d’établir un contact avec la forêt. Comme tous les druides étaient en communion, ce fut en fait assez facile.
Ils avertirent ainsi les elfes de leur position, et demandèrent aux arbres de leur amener tout le bois mort qu’ils pourraient trouver. Bois que les fantassins transformaient en épieux, qui ornaient le fond du fossé de protection.
Tout cela se passait dans le plus grand secret, sous une illusion tenue par certains des prêtres de Meselsius. Les lanceurs de sort adverses étaient puissants, mais pas au point de ressentir un sort aussi mineur à des centaines de kilomètres de là ou ils se trouvaient, alors qu’ils affrontaient la colère de la forêt.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:39

Près du Village de Neldailin.


Mosoriès détruisait les rangs ennemis sans la moindre pitié. Déjà une cinquantaine de soldats ennemis gisaient par terre. Mais il s’arrêta. Un Archidruide (dans le langage commun), avait tenté de briser la magie noire. Imphalias riait aux éclats.

« Petit, on ne t’a jamais dit qu’il fallait sortir un peu de tes sous-bois ?répondit Imphalias
Très belle incantation, je dois-dire. Mais ce n’est rien de plus qu’un vestige d’une magie aujourd’hui dépassée. Les Force des Ténèbres sont changeantes, mouvantes et éternelles. Tu me combats comme ceux de ton espèce, il y a dix mille ans. Tu n’as pas évolué dans ton domaine ? »


La prêtresse raffermit son pouvoir sombre sur ses troupes, et les dragons qui avaient été chancelants, réattaquèrent leurs ennemis causant plus de destructions et de ravages. Du sang des morts, Imphalias invoqua les flammes pour former des murs. L’Archidruide et elle se retrouvèrent au centre.

Face à face. Sans aucune aide ne pouvant venir de l’extérieur. Imphalias invoqua une boule de feu et la lança vers le mage de la forêt. Dans la foulée, la prêtresse fendit l’air de son épée de feu, dirigeant la lame droit sur la gorge de l’Archidruide. Pendant ce temps,grâce aux artifices sombres, Imphalias insinuait le désespoir, la peur, l'horreur et la tristesse dans le coeur de son ennemi. celui-ci se défendait courageusement sans aucun doute. Cela été presque navrant de devoir le tuer, à moins qu'il ne rejoigne lui-même les forces des ténèbres.

Troupes d’Amiroth.

Les trois cent mille hommes d’Amiroth progressaient vers le cœur de la forêt. Si le cavalier et ses hommes abattaient la capitale et le Conseil des Arbres-Chantants, la victoire et l’occupation d’Edhilmar étaient assurées.
Aucune fatigue, une volonté inébranlable, une soif de sang pour ce qu’ils avaient enduré. Voià ce qui motivait les ennemis à avancer.

Les Ténèbres appelaient le sang et la destruction dans le Royaume Sylvestre...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:39

Au Village de Neldailin.

Fanalossë éclata de rire. Comme il y a dix-mille ans. Oui. Et il y avait eu d'immenses progrès depuis ces premiers balbutiements.

La bénédiction d'Armélia n'était pas une simple magie. c'était La Bénédiction Suprême. Elle n'avait plus son Origine dans les elfes, mais vraiment dans la Déesse.
Imphalias ne le savait visiblement pas encore, mais aucune de ses tentatives n'aurait plus la moindre efficacité. Son âme avait été purifiée. Plus aucune noirceur n'y existait encore. Plus rien ne venait plus nourrir son pouvoir. Un nourrisson n'aurait pas été plus inoffensif. Que sa Volonté consciente, fruit de toute une existence, de toutes ses habitudes, n'ait subi aucune transformation ne changeait strictement rien à ce fait...

Il lui faudrait ré-apprendre le Mal. Recommencer toute sa formation. reprendre pas à pas le lent chemin qui l'avait mené à cette noirceur envolée. Pour elle c'était fini. A moins que les autres Seigneurs Noirs ne lui ternissent de nouveau l'âme. A la connaissance de Fanalossë, il n'existait qu'un seul rituel long et infâme qui put y parvenir: Il comportait une année antière d'abjects sacrifices et de souffrances subies et infligées. Car on n'annule pas si simplement une bénédiction Divine. Peut-être Imphalias en aurait-elle le courage. Peut-être pas.

Evidemment, imposer le Pardon de la Grande Déesse ne serait plus possible avant très longtemps... et il faudrait donc trouver une autre manière de combattre les autres Seigneurs Noirs. Mais l'enjeu en avait valu la peine.

Pour l'heure, Fanalossë regarda les enchantements de la sorcière avorter par manque de puissance, son épée-même s'éteindre dans sa main furieuse, avant de lui tourner le dos et de s'adresser de nouveau aux Orcs, Gobelins, Trolls et Dragons.

- "Bénis d'Armélia. Vous n'êtes plus et ne serez jamais plus ennemis de la Forêt. Mais ses ennemis approchent derrière vous. Défendez la forêt. Défendez la vie !"

Et comme un seul homme: 15.000 anciens ennemis à pied et dragons volants, le sourire et la béatitude Armélienne dans le coeur se mirent en ordre de bataille face aux futurs arrivants. Fanalossë se retourna ensuite vers Imphalias avec un sourire:

-Vous savez, Vous pouvez combattre avec nous. Maintenant, vous êtes un être plus pur que je ne le suis moi-même.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Dim 25 Oct - 16:40

Au Village de Neldailin

Imphalias se regarda. Ses pouvoirs brisés,elle ne faisait pas le poids face à l'Archidruide dorénavant. Elle avait échoué dans sa mission. Mais elle avait accompli l'essentiel: des renseignements géographiques du royaume pour la Dame de l'Holocauste.
Son pendentif vibrait toujours du feu noir contenu à l'intérieur.

"Tu m'as peut-être vaincue vieil homme, mais ceux qui approchent ne montreront pas autant de faiblesses à ton égard. Tu seras brisé comme tu m'as détruite. Je n'ai aucun regret pour mes actes, et qu'Armélia soit maudite, ainsi que toi et les générations futures de serviteurs de la forêt"

Imphalias prit son pendentif et le brisa entre ses mains. Le feu la consumma et la prêtresse explosa dans une gerbe de flammes. La déflagration souffla tous ses anciens soldats restés trop près.

L'Archidruide resta inébranlable. Un regard triste sur le petit tas de cendres, il se détourna du regrettable spectacle...

Légion du Sud

Lord Mentarios marqua une pause. Le seigneur noir d'Amiroth l'avait contacté. Le guerrier des Ténèbres ordonna à sa légion de faire demi-tour. Ils rejoindrait l'armée principale pour le coeur d'Edhilmar.


Troupes d'Amiroth

Les troupes avançaient en grand nombre, aucune fatigue, aucune hésitation. Une aura sombre maintenait la cohésion dans l'armée. Les ténèbres approchaient du coeur du Royaume elfique...

Campement principal

Les orcs à l'extérieur n'étaient pas revenus. Les cavaliers narguaient les troupes survivantes. Les cavaliers ouargues avaient déchiqueté quelques ennemis mais sans plus. Les seigneurs noirs continuaient d'éradiquer la maladie.

Les troupes s'étaient rassemblées. Dans des chariots elles avaient entassé les cadavres puants des orcs morts. Un plan était entrain d'être mis à l'oeuvre...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:25

Village de Neldailin et ailleurs.

Fanalossë referma ses yeux un instant, pour faciliter sa concentration. Voilà. Le Contact avec L'Esprit de Conseil des Arbres-Chantants se fit plus précis. Les Yeux des Animaux, des Insectes, des Arbres mêmes, lui montrèrent ce qu'il cherchait. Les troupes ennemies, innombrables avançaient dans la forêt, en de longues files immenses... Entre les arbres. C'était parfait.

-Servants du Conseil. J'ai une idée que je souhaite vous soumettre, émit-il pour la Forêt entière...

La discussion dura très peu de temps.

Un peu partout, les arbres re-disposèrent racine et branches. Les épais taillis s'enchevêtrèrent en des murailles végétales subtiles. Rien de brutal. Pas d'obstacle réellement imposant. Non
Juste une direction. Un chenal.

Et pour les créatures qui remontaient du Sud, comme pour celles qui s'enfonçaient avec lenteur depuis l'Ouest, la route s'incurva lentement vers l'endroit où la forêt désirait les mener.
Et pour toutes, les sentiers devinrent plus étroits, obligeant à s'étirer en d'encore plus minces colonnes...

SUITE: Troupes d'Amiroth.

Il n'existe pas 60 façons de traverser une forêt. On suit les chemins et les sentiers qui les parsèment.
Et ces chemins étiraient les troupes entrantes en de longues colonnes de deux à trois Soldat de large maximum, là ou il s'agissait de Gobelins, d'un seul lorsqu'il s'agissait de Trolls massifs.

Des kilomètres séparaient donc l'arrière de l'avant et même du centre. Des kilomètres à parcourir en tout sens pour les officiers, les messagers.

Et c'était exactement ce que voulaient les elfes. Pour les Trois Ahostar de Vorondil, le chemin avait été plus simple. Eux connaissaient le terrain. Et les Arbres et les Buissons s'étaient écarté sur le passage.

30.000 elfes divisés en 300 groupes de 100 Archers s'étaient donc positionnés sur le flanc nord, en amont des troupes qui avançaient. 30 groupes espacés de plusieurs centaines de mètres et dissimulés dans les feuillages qui s'étaient refermés sur eux.

Patiemment ils avaient attendu et enduré les déprédation des assaillants sur leur forêt. Tout aussi patiemment ils avaient attendu que passent les Seigneurs-Noirs avant de se mettre en position finale. Être repéré par une quelconque magie eut été vraiment dommage.
Aucun des groupes qu'ils observaient n'avait donc ces Noirs Sorciers à leur tête. Soit que ceux ci soient loin devant, soit encore loin derrière.

Et au signal que leur donna le Conseil, les bosquets s'ouvrirent, les feuillage s'écartèrent et les archers tirèrent.
Trois flèches chacun. Quinze misérables secondes. En 300 endroits différents des colonnes ennemies. 75.000 flèches. En commençant le tir sur les officiers.

Puis les feuillages les recouvrirent de nouveau. Les fourrés, les taillis, les épines se redressèrent de nouveau, alors que les groupes d'Elfes reculaient, rompaient l'engagement et s'éloignaient du massacre et des survivants paniqués qui s'efforçaient de se regrouper.

L'ennemi allait apprendre qu'en forêt la mobilité est l'arme des elfes.

Colonne Sud

Le sentiers s'inclinait lentement vers l'Ouest et la lisière de la forêt. Il semblait qu'il n'exista pas de chemin permettant de rejoindre directement les colonnes principales, depuis le sud. Les Capitaines de cette légion commençaient à le comprendre. Il leur faudrait sans doute remonter la longue route menant aux campement principal avant de replonger dans la Grande Forêt d'Edhilmar.

HRP/
Les passionnés d'Histoire reconnaîtront peut-être là, la situation générale qui fut celle du général Quintilius Varus face à Arminius, lors de la bataille de Teutoburg.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:26

Les cavaliers tournèrent un peu, en faisant attention à rester hors de portée des arcs de l'armée Orc. S'apercevant que celle-ci n'avait pas l'intention de quitter son retranchement, ils firent retraite, droit sur le gros de l'armée de Baq i Kawten.

Les Drow se téléportèrent, et prévinrent immédiatement le général Thorïn de la situation.

Campement de l'armée de Baq i Kawten

Le général Thorïn DoublePic gromelait. Il avait mal évalué la situation. Les deux tiers des forces orcs étaient dans la forêt, hors de sa portée. Bien sûr, son raid était un succès, mais il pensait pouvoir abattre au moins 10 000 orcs par ce stratagème, hors d'après les rapports, moins de 2000 avaient été tués. Et il avait perdu une centaine de ses cavaliers, la faute à ces maudits ouargs.
De plus, l'armée orque ne voulait pas sortir.

Soit, puisqu'il en était ainsi, il allait aller la chercher.

Sur un ordre de lui, l'armée se mis en marche vers le campement orc.

En première ligne se tenaient les flambergeois et les hallebardiers, soutenus derrière et sur les cotés par l'infanterie de Hérion Deline. Les archers se trouvaient derrière. Les Dragoons et les scarabés faisaient le soutient aérien, tandis que les cavaliers et les mages se préparaient à soutenir la première formation qui se trouverai en difficulté.

Campement de l'armée orc

Tywqan se glissait entre les lignes ennemies. Pour l'espion, c'était un jeu d'enfant, qu'il avait déjà réalisé de nombreuses fois. La dernière fois, c'était avec l'armée de Thorïn, qui pourtant le connaissait bien.

Toutefois, les orcs venaient d'être attaqués. Ils étaient retranchés, sur leurs gardes, et Tywqan ne voulait pas prendre le risque d'être abattu. Il était presque au milieu du campement, quand il lui apparu qu'aller plus loin serai trop risqué. Il se montra donc aux orcs, les mains levées.

Il leur déclara être un espion de leur armée, venu faire un rapport à leur général. Les orcs étaient méfiants. On ne leur avait pas dit que le général utilisait des espions. Mais après tout, on ne leur disait pas grand chose.
Ils le fouillèrent tout de même, on n'est jamais trop prudent, s'apèrcurent qu'il n'avait pas d'armes, et décidèrent de l'ammener à leurs supérieurs.
Et cet intrus était tout petit, surement pas dangereux.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:27

Camp des orcs

La maladie enrayée, enfin! Après plusieurs heures, ils avaient réussi. Les troupes avaient été recentrées.

A la tente des seigneurs noirs, un gnome fut amené. Les guerriers sombre le regardèrent. Visiblement ils ne connaissaient pas cette créature. Jusqu'à ce qu'ils aient le temps, l'espion fut accroché à un arbre en position de crucifix.

Les troupes ennemies avançaient. La retraite dans la forêt était plus que proche. Les troupes se mirent en mouvement vers les forces de la colonne principale.
Un des seigneur noir resta pensif pendant que le campement était démonté et que les troupes s'enfonçaient dans la forêt.

Une fois les troupes quasiment toutes dans l'antre sylvestre, un des seigneurs noirs commença à jouer avec le corps de l'espion. Lui faisant des petites entailles, mettant la chair à vif, la torture amusait jusqu'à ce qu'elle soit arrêtée.

La bataille importait plus.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:27

Dans la forêt

L'atatque des elfes faisait des ravages, des dizaines de morts dans les rangs et pourtant aucune panique. Les arbalétriers ripostaient tuant les elfes dans les buissons où ils avaient été repérés.

Le cavalier leva la main et ferma le poing. A ce signal les ouroukai camouflés, qui avait quitté la défunte légion de Imphalias des heures plutôt, attaquèrent les elfes embusqués, là où on avait vu les archers se positionnaient pour tirer.

Les sylvestres ne se laissaient pas faire. ils combattaient furieusement et malgré leur infériorité numérique, causaient des ravages énormes dans les colonnes de troupes.

Le cavalier eut un sourire. C'est ce qu'il fallait après tout. Toujours plus de morts, de sang... d'âmes...

Légion Sud

Le chemin assez déroutant, Mentarios ne perdit pas de patience et fit avancer ses troupes au trot.Le temps ne devait pas manquer...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:29

Colonne Principale.

Vorondil était satisfait. Les attaques étaient un succès. Les morts ennemis s'accumulaient sur les sentiers, gênant encore d'avantage leur avance Evidemment, en plusieurs endroits, les arbalétriers ennemis avaient eu la possibilité de tirer avant d'être abattus et avaient tués plusieurs elfes. Bien trop au goût de Vorondil. C'était, du moins, ce que les oiseaux qui relayaient les messages entre les groupes, racontaient. Mais dans la plupart des cas, les carreaux s'étaient perdus dans les branches qui se refermaient.

Par contre, les oiseaux rapportaient aussi qu'un groupe avait été assailli par des Ourouks, loin à l'Ouest. Assez proche de l'endroit où Fanalossë avait vaincu la Sorcière. Les arbres et les taillis avaient protégé leur fuite et les Ourouks étaient maintenant repérés et l'Archidruide et sa Légion s'y précipitaient. D'ailleurs, tous les corps de troupes ennemis étaient maintenant sous surveillance. Oiseaux, insectes, plantes-mêmes en suivaient le moindre mouvement. Plus aucune embuscade ne leur serait possible. Tout Edhilmar, était les yeux des elfes.

Les 300 attaques avaient donc porté leur fruits. Tuant de préférence les officiers et les archers ennemis. Les longues colonnes auraient maintenant encore d'avantage de mal à se transmettre ordre et informations.

La seconde partie du plan pouvait être entamée.

Lentement, les taillis, les buissons et les racines se re-disposèrent. Entre chacun des trous que les attaques avaient creusés dans la colonne ennemis, le chemin fut légèrement modifié. Imperceptiblement. Juste assez pour que chaque groupe ne puisse plus voir celui de devant et en soit lentement écarté...

La Forêt d'Edhilmar deviendrait le labyrinthe dans lequel la supériorité numérique adverse allait être divisée, morcelée...

Légion Sud.

Le chemin se perdait dans les bois et bizarrement, les orcs crurent reconnaître ces deux arbres croisés. Oui, Ceux-là. Avec le tronc commun pour deux chênes qui s'élevaient tout droit. Une bizarrerie de la nature. On est pas déjà passé ici hier? Mais on tourne en rond, ma parole !


Colonne Arrière.

Loin derrière, cette colonne fut détournée vers le nord, lentement.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:29

Troupes Principales

Le Seigneur d’Amiroth regardait le carnage. Bien, tout se déroulait comme prévu. Il fit passer un mot parmi les rangs. Les soldats se mirent à taillader toute végétation se mettant entre les colonnes. Pendant ce temps les troupes de flancs formaient des remparts de boucliers, d’armures et de casques. Ceci tout au même endroit. Sans s’en rendre compte, ils avaient formés une grande clairière. Cependant les soldats n’étaient pas dupes. Les elfes étaient là camouflés comme des lâches…

Le cavalier eut un sourire de satisfaction. C’était ça… rassemblés tous au même endroit…

Troupe de l’Ouest

Les deux seigneurs noirs étaient perplexes. Leurs sens leur permettaient de comprendre le piège. Mais ils ne furent pas détournés mais simplement ralenti. Les troupes avançaient en tailladant, arbuste, buisson, tout. Même ralentis, ils progressaient dans la bonne direction. Tout était parfait pour la dernière phase du plan…

Légion Sud.

Mentarios hésita. Un coup des elfes ceci sans aucun doute. Il prit sa boussole et concentra le mana qu’il sentit vibrait. Ils purent reprendre la bonne route, ralentis certes, mais la bonne quand même. Mentarios ne fut pas frustré par ce contretemps. Après tout on voulait des morts pas des vivants pour la phase finale.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:30

Troupes de l'ouest

La cavalerie de Baq i Kawten n'avait pas cessé de harceler l'armée orc depuis son départ du campement. Bien sûr, ils n'avaient plus en face d'eux des être malades et presque sans armes comme pour leur premier raid, mais des guerriers armés de lances ou d'arcs, qui s'étaient préparés à les recevoir. Les cavaliers commencaient à ressentir leurs pertes.

Mais le but de la manoeuvre était de ralentir l'armée orc dans sa course vers le coeur de la forêt. Et cela marchait à merveille.

De plus, la formation adoptée par les orcs, en trois colonnes de marche, étirait considérablement leur ligne de front. Presques tous les orcs devaient rester attentifs, et ils se fatiguaient plus vite que les cavaliers, qui restaient le plus souvent hors de portée.

Armée de Baq i Kawten

Le général Thorïn exultait. Il avait enfin un but précis. Le départ de Tywqan l'avait laissé assez désemparé. Il avait répété encore et encore que ces Orcs n'étaient que des bêtes sans intelligence, et que les rebuts d'humanités qui les commandaient étaient pire qu'eux.

Un seigneur noir est pire qu'une bête : l'animal le plus primitif possède encore un instinct de survit, il ne risque pas sa vie lorsqu'il y a un moyen plus simple d'arriver au même résultat. Mais Tywqan maintenait que son devoir de lieutenant général était de tenter une négociation, pour épargner des vies si cela était possible. Thorïn n'avait pas su l'en empêcher.

Il avait donc fait sortir son armée des retranchements qu'il avait établi. L'armée orc agissait vraiment de façon étrange, et Thorïn ne savait plus vraiment si il devait la poursuivre ou se rendre vers le coeur de la forêt pour aider les elfes.

Enfin, un sylvain vint le trouver. Il lui dit qu'il avait réussit à avoir un contact avec le conseil des Arbres-Chantants, et que l'ordre d'anéantir l'armée de l'ouest était toujours d'actualité. Thorïn donna donc l'ordre d'accélérer le train de l'armée. Les Arbres et les Cavaliers se chargeaient de ralentir les orcs.

En fin d'après midi, l'armée orc était en vue. Thorïn cria à ses hommes de prendre leurs positions. Les archers commencèrent à faire pleuvoir sur l'ennemi un pluie de flèches.

Le combat commençait vraiment.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:31

Troupes de l'Ouest

Les corps jalonnait les pistes et sentier battus... Les colonnes étaient décimés mais l'ennemi payait cher son affront.Les Seigneur noirs y avait veillé. D'ailleurs c'était troublant, les soldats adverses n'avaient pas encore récupéré leur ami mais bon...

L'essentiel était là. des morts, des âmes et du sang...

Légion Sud.

L'armée ennemie avait commencer l'offensive... par des archers. Quoi de plus classique que cette manoeuvre dérisoie. L'arrière garde avait été prise de court mais s'en était sorties. Maintenant c'était des bunkers de boucliers et d'armures qui affrontaient les flèches. La défense semblait impénétrable.

Le corps-à corps semblait inévitable.
"Parfait" pensa Mentarios.

L'essentiel était là.Plus de morts, plus d'âme, plus de sang...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:33

Colonnes Principales.

Si il existe une caractéristique botanique intéressante, c'est le talent qu'ont les plantes pour imiter les phéromones et synthétiser d'extraordinaires poisons chimiques. Ceci, les Elfes l'avaient remarqué depuis des éternités.
Telle plante, savait par exemple produire un parfum absolument irrésistible pour telle espèce d'insecte. Une autre savait au contraire produire de quoi se défendre contre des agressions trop fréquentes. Loin d'Edhilmar, très au sud du Monde, une espèce d'acacia fabriquait par exemple un poison qui repoussait les girafes... et en transmettait par voie phéromonale le secret aux plantes proches. Le vent servait de moyen de transport de plantes en plantes.

Tout était question de motivation. Et celles-ci ne manquait pas. Outre la volonté des Elfes qui dirigeaient la Sylve, la simple réaction instinctive des Végétaux aurait suffit pour qu'ils reconnaissent dans ces être des ennemis: Ils coupaient et taillaient sans s'interrompre dans leur branches, taillis et racines.

Des siècles durants, les Phytozoomanciens avaient fait développer divers poisons spécifiques envers plusieurs espèces ennemies. Evidemment, ils n'avaient pas pu décider de quelle manière les plantes se défendraient, par quelle action chimique. Mais ils avaient pu sélectionner les plus intéressantes.

Les phéromones que les arbres, les taillis et les buissons libéraient dans l'air d'Edhilmar s'adressaient là à une seule espèce. Les plus grands, les plus désagréables pour la Sylve des visiteurs actuels: Les Trolls.

Il ne s'agissait pas d'un poison. Il n'y aurait pas de convulsions, de vomissement, de fièvre, de mort directe.
Il ne s'agissait pas non plus d'un allergène spécifique que synthétisaient les végétaux. Il n'y aurait pas d'éternuement, de toux ou d'asthme ou d'oedème de quinck.

Non.
Il n'y aurait rien de tout cela. Et pas d'avantage de traitement facile.

Il s'agissait d'une Phéromone. C'est à dire une hormone volatile transmise par l'air et qui, captée par les récepteurs correspondants à l'intérieur d'un organisme, entraînent une réaction instinctive irréfléchie et difficilement répressible. Un système biologique utilisé par absolument toutes les espèce naturelles. le plus souvent pour mettre les sujets dans les disposition d'esprits correspondants à une nécessité physiologique... comme le sexe par exemple.

Et c'était exactement ça. Le temps que les troupes adverses se regroupent dans cette clairière, les Trolls étaient tous passablement excités... Etat assez rare chez ces monstres , qui durait des jours entiers et qui, dans leur espèce primaire, entraînait deux choses:
Primo. Un besoin irrépressible de se trouver une femelle ou un mâle. Là, maintenant, tout de suite. Sans réflexion possible. Pléonasme, puisque nous parlons de Trolls.
Secundo. Un besoin tout aussi impérieux de fracasser brutalement le faciès de tout autre Troll de même sexe qui puisse lui barrer le chemin. De tout autre Troll... ou de quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs.
Ce trait comportemental expliquait le faible taux de reproduction usuel de ces Créatures que l'on peinait à appeler "pensantes"

Alors que les Ahostar se positionnaient et que le combat allait bientôt commencer, les Trolls adverses commencèrent à s'entre-massacrer avec enthousiasme...

Deux Autres Colonnes.

Avec un certain retard du à l'éloignement, l'ordre phéromonal passant de plantes en plantes finirait par atteindre Les Trolls de ces deux groupes

Groupe d'ourouk en retrait.
Grace au regard de la Forêt la "Légion Etrangère" que dirigeait Fanalossë avait pu retrouver sans difficultés le groupe d'Ourouk et l'exterminer. L'incompréhension de voir leurs anciens camarades leur tirer dessus et les charger, allié au vol incendiaire des Dragons Volants avait réglé le problème.
Mais les pertes étaient notables:
5 dragons et deux cents Orcs étaient tombés... Regrettable.

HRP/
Note 1.
Scientifiquement exact. Les phéromones synthétisée par certaines plantes induisent un comportement sexuel chez des tas d'insecte.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:34

Il leur avait fallut une dizaine de jours pour arriver, mais voila qu'une nappe de brouillard obscure avançait droit sur Edihlmar. Une fois arrivé en lisière de foret, celui-ci disparut laissant apparaitre l'armée de Phallen. L'armée était précédée d'une grande forme très brumeuse, à ses cotés de puissants démons veillaient au bien de leur maitre. Ces démons avaient une stature assez imposante, mais ce qui leur permettaient d'appartenir à la garde personnelle d'Umbre était leur queue. Elle semblait véritablement indépendante, elle se finissait par un triangle aussi affuté qu'une épée. En combat elle les rendait difficile à attaquer de dos.

Derrière cette avant garde d'élite se trouvait le corps principal de l'armée, composé de 15 000 démons de tout genre, les créatures étaient équipées en fonction de leur préférences, certains portés deux épées, d'autres une flamberge, quand certains préférés une hache de guerre, quelques rares portant des masses, ou encore des fléaux.

Enfin en arrière garde venaient les nécromanciens, démonologistes et autres spécialistes des sciences occultes. Formés de 150 escadrons d'une centaine de mages, ils étaient suivis par des cages comportant des esclaves. Il y avait ainsi 40 000 captifs, spectateurs se sachant condamnés.

La voix de leur maitre s'éleva alors, nous sommes bientôt au point de rendez vous, dans cette forêt nous serons pour une fois en territoire ami, nous devons la traverser pour nous rendre en Edihlmar. Dépêchons nous, nous sommes attendus. Nous devrions avoir des informations complémentaires rapidement.

L'armée repartit à petite foulée.


HRP 100 démons de la garde personnelle d'Umbre
15 000 démons
15 000 Mages en 50 escadrons
40 000 esclaves

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   Ven 30 Oct - 19:34

Troupes principales

Les trolls en rut, devenus gênant par leur comportement, furent abbatus sans hésitation. Les corps s'entassaient, le sang coulait...

Contre l'Ennemi Gnome

Les flèches avaient cessé d'être tirée, mais l'ennemi ne semblait pas vouloir faire un pas en avant...


Lisière Est d'Edhilmar

Des rangs interminables de soldats en armure d'or, des casques d'or en forme de Cygne... des dragons, de la magie, sans conteste une armée impressionnante. Au bas mot plus de quatre cent mille hommes...

Une armée venut défier les Ténèbres grandissants; certainement l'incarnation d'une vieille alliance millénaire entre les Piliers de la Lumière.

HRP/ Forces Elfes : 450.000 guerriers au total.

=>200.000 Archers d'Ycharos (équipés de flèches de lumière)

=> 50.000 Epéistes d'Ycharos(25.000) et de Joaryth(25.000)

=> 50.000 Cavaliers de l'aurore

=>100.000 Archidruides(50.000) & Sages(50.000)

=>20.000 Dragons d'or

=>15.000 Moines-guerriers de Joaryth

=> 10.000 Lanciers de Joaryth

=>5000 Dragons de feu

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envoyé sur Terre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envoyé sur Terre
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres sans Nom :: TERRES MYTHIQUES :: ROLE PLAYING GAME :: Terres Antiques-
Sauter vers: