AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur les remparts

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:22

Le ciel s'assombrissait, la nuit tombait pour ensevelir Soléandre l'éternelle dans son manteau d'étoiles. La pluie ruisselait sur les murs. L'orage commença à gronder au-dessus des murailles.
Le vent faisait bouger les forêts avoisinantes. Les quelques gardes sur les murs semblaient ne pas tenir en place...

On dirait le début d'un nouveau cataclysme... Apocalypse? Ou plus simplement Extermination?

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:25

Des milliers de morts qui se lèvent passent rarement inaperçus. Dans la région très densément peuplée qui entourait Soléandre, la nuit noire n'empêcha pas la rumeur de se propager comme une traînée de poudre... tout comme la panique. Des centaines de paysans affolés se ruèrent bientôt aux portes de la ville, qui furent ouvertes en urgence. La Cité, elle, était déjà au courant, le sort de nécromancie étant d'une telle ampleur que presque impossible à ne pas détecter.

En quelques minutes, l'alerte fut donnée, le tocsin se mit à sonner, toutes les cloches résonnèrent et la ville se réveilla. Les murs se peuplèrent de centaines de soldats, les miliciens envahirent les rues, les cavaliers sellèrent leurs chevaux, toute la machine de guerre se mit en branle.

Debout sur l'une des tours gardant la porte principale, Rainier di Capiocco, grand Maître des Chevaliers de l'Ordre de la Sainte-Rose, menait le bal. Un ordre d'urgence du Cardinal Blanc (encore mal réveillé) lui avait donné le commandement en chef du corps d'armée Soléandrin. Le sec et cruel militaire donnait ses ordres d'une voix coupante à le foule d'officiers qui l'entourait.

-Préparez les balistes! Il nous faut du feu. Je veux que tout ce qui peut s'enflammer soit transformé en arme. Que l'huile bouillante et le feu grégeois soient apprêtés et distribués à toutes les tours! Les miliciens! Que les miliciens scellent toutes les bouches d'égouts!

Il continua ainsi, jusqu'à ce que son regard tombe sur le Maître de la Cavalerie.

-Général! venez donc ici! J'ai une mission pour vos hommes...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:25

Aux portes.

Des paysans par centaines arrivaient dans la cité, les derniers justes à quelques lieux de l’armée, car oui c’était bien là une armée de mort. Voilà que maintenant ceux-ci se pressaient d’arriver au porte de la ville. Certains paysans, mais surtout les bourgeois avaient apporté leurs bêtes de valeurs de par la peur de les perdre étalons. Certains même avaient eu le temps d’apporté des caravanes. Enfin des morts c’étaient pas se qui avaient de plus rapide.

Parmi tous ces gens certains tremblaient, d’autres pleuraient ou étaient tout simplement hystérique et d’autre encore étaient silencieux, mais tout ce bon monde avaient une chose en commun, ils ne savaient pas où aller. Tous ces gens attendaient les directives de l’armée ou d’un responsable de la cité pour savoir où aller. Parmi les centaines et centaines de gens certains étaient solitaires, se mêlaient à des groupes de gens prétendant venir de telles ou telles places, certains avaient formé des groupes et parlaient à voix base ou peu et d’autres avaient déjà quitté la horde d’individus et s’enfonçaient dans Soléandre.

Dans les égouts

Elric avançait dans les égouts, faisait et refaisait le même trajet depuis que Baras avait lancé son sort. Il attendait depuis quelques minutes les cloches de la ville et le réveil de celle-ci. Maintenant, c’était les miliciens qui commençaient à bloquer les innombrables sorties des égouts de la ville qu’il attendait. Cela aurait du l’inquiéter de se faire enfermer dans les égouts, mais il connaissait, non avait découvert une sortit menant à l’extérieur à en juger par le travaille ce morceau-ci était plus récent que les autres, enfin il n’allait pas se servir de cette sorti là pour déguerpir des égouts, il avait autre chose en tête. Alors, le drow croisa pour la douzième fois 10 ombres l’attendant patiemment pendant que lui repassait avec la même sorte d’objets dans les mains. Il en fallait encore plus, il ne devait pas se priver sur la quantité.

À l’extérieur des remparts.

Voilà que les morts s’approchaient de plus en plus de la cité, mais pour l’instant ils étaient toujours en dehors de la portée de tir de la cité. Baras était à l’affût, entendant quelque chose, un événement ou peut-être quelqu’un? Voilà donc pourquoi ses morts avançaient si lentement.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:26

Environnement de Soléandre

La brume descendait,inexorablement et recouvrait chaque parcelle d'atmosphère. Elle se glissait entre chaque individu, chaque créature. Enveloppant Soléandre et ses environs dans son manteau nacré, elle aurait bientôt fini sa progression. Le port lui aussi était complètement prisonnier. On ne pouvait faire naviguer de bateaux en ces temps.

Les soldats commençait à être nerveux, il n'était pas courant de combattre dans la brume sur les remparts. Les habitants étaient surpris et pour la plupart effrayés.

Dans le ciel toujours sombre et Apocalyptique, les anges camouflés arrivaient à grande vitesse...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:26

Mur Ouest de Soléandre

La brume opaque ensevelissait les défense du mur. Les soldats postés en ordre parfaitement alignés distinguaient à peine les la proximité de leurs voisins. Un silence lourd s'était installé. Des échos dans le vent qui brassait les forêts invisibles. Puis ce fut un bruit venant du Ciel qui brisa ce silence. Telle une lame de fond, un déluge d'anges descendit du ciel à une vitesse ahurissante. Un flot en continue qui semblait ne jamais s'arrêter. Les soldats aveuglés par la brume se mirent trop tard en défense, et les premières lignes de soldats furent balayées. La surprise et l'attaque aérienne avait fait l'effet escompté.

Alors que les anges continuaient à descendre du ciel en flots ininterrompus, Gabriel se posa sur le mur accompagné de Séphira et Uriel.
Trois soldats tentèrent de s'opposer mais ils furent massacrés par la longue lance de Gabriel. Ce dernier en plus de son arme principale, portait une armure noire, et dans son dos étaient croisés, une épée & un morgesten. L'armure protégeait son torse. Ses bras étaient visibles. L'Archange fixa de ses yeux bleus le carnage qui s'annonçait. Sa vue se porta au loin . Les Bas-fonds, le quartier des temples,oui. C'était leur prochaines destinations.

Alors que Uriel et une légion complète d'anges s'enfonçaient dans les bas-fonds, Gabriel et quatre légions prenaient le chemin du quartier des temples.

Si le mur ouest était bientôt tombé, deux légions d'anges y étaient restées. Le reste se propagea dans tous soléandre vers des destinations prédéfinies, semant la mort et la désolation.

Quelque soit la destination des créatures ailées, elle détruisaient tout sur leur passage, tuaient femmes & enfants, vieillards et soldats. Aucun survivant... Le premier cercle de la cité était prêt à tomber.

La bataille ne faisait que commencer.


HRP/ Forces en présence : 10.000 anges soit 10 légions de 1000 anges.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:27

Il y eut une pluie de flèches. Enflammées, cela va sans dire, et tirées avec une précision mortelle -car guidées magiquement- sur les anges, qui prirent feu, folles lueurs dans le brouillard. Brouillard qui, d'ailleurs, commençait à reculer sous l'effet des sorts Soléandrins.

La surprise prévue par les anges fut certes présente, certes, des soldats périrent et une partie de la vague parvint à passer les murailles, mais leur certitude d'arriver de nulle part et à l'insu de tous leur coûta de nombreux hommes. Les mages arbrosiens, les oiseaux à leur service et les mages du CRAS avaient décelés leur présence longtemps avant leur descente mortelle, et informés les autorités. En l'occurrence, le Culte d'Arbros, dont le représentant sur les murailles, le Grand Maître Rainier Di Capiocco, regardait avec mépris et sabre en main l'averse de plumes calcinées.

-Des morts et des anges. Voyez-vous ça. Pathétique.

Une vague d'anges fondit sur lui. Nonchalant, le cruel commandant abaissa la main.

-À mitraille!

Une déflagration se fit entendre, et des pièces de métal volèrent vers les anges, les déchiquetant littéralement en plein vol. Les vieilles bombardes naines, rescapées du temps de Boriac, qui avaient longtemps croupies dans les entrepôts parce que trop meurtrières et inhumaines, avaient été ressorties sur ordre de Rainier. Qui appréciait de plus en plus leur efficacité. Un peu partout, de pareilles déflagrations se firent entendre. Les anges durent se poser pour se mettre à l'abri, et alors un cruel corps
à corps débuta, la puissance des anges rencontrant le nombre de l'armée Soléandrine. Ça et là, des Guetteurs d'Arbros et des chevalier de la Sainte-Rose se dressaient, offrant des adversaires dignes aux attaquant ailés.

Le Grand Maître laissa son regard courir un instant sur la mêlée.

-Des renforts. Cela ne tiendra pas bien longtemps. Que le rythme de préparation s'accélèrent. Évacuer-moi la populace loin des murs. Je ne veux pas de mouvement de foule. Et prévenez le Cardinal.

Tandis que des estafettes s'empressaient de répandre ses ordre, il se tourna vers les morts, au dehors.

-Et faites donner la cavalerie...


Sur ce, satisfait, il s'enfonça dans la mêlée, sa voix froide et cruelle résonnant même dans la confusion de la bataille. Et tandis que, son son épée, un ange tombait, il tonna.

-Que le commandant des Anges fasse son devoir! J'en appelle à sa lame! Qu'il fasse son devoir!

Et tandis que, sur les murs, la bataille faisait rage et, au fur et à mesure que se posaient les anges, se faisait plus incertaine, ailleurs dans la cité, les groupes de miliciens et les patrouilles à cheval tentaient de stopper les groupes d'assaillants qui se dirigeaient vers le quartier des temples et les bas-fonds. Les cloches sonnaient toujours, la populace effrayée se terrait, les réfugiés se répandaient dans les rues, escortés par des cordons serrés de miliciens veillant au bon ordre, mais en sous-effectif pour le moment.

Et pendant ce temps, les portes de la cité s'ouvrirent, maints cavaliers en jaillirent, mais s'éloignèrent peu de la cité et, dans un nuage de poussière, se mirent à patrouiller autour, en grand nombre...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:27

Mahttëas avait vu ses frères se faire tuer, la lutte héroïque des soldats de Soléandre qu’ils soient miliciens, soldats d’élite ou autre.

Il finissait de tuer un guetteur, qu’il vit les autres allaient de l’avant. D’un côté ses soldats et de l’autre les chevaliers de la sainte-Rose. Ces fanatiques sans cervelle. « Encore de ce monde ces créatures ? Quelle ironie ! Mais peu importe ! »

Gabriel avait énoncé des ordres très clairs. Si Uriel avait la charge des bas-fonds, leur chef celle des quartiers, la sienne était d’achever la prise du mur ou du moins de faire un maximum de ravages. Il voyait au loin les faibles cordons de miliciens qui tentaient de protéger les habitants encore au mauvais endroit. Au fond ils n’étaient nulle part en sécurité.

Les autres légions exécutaient leur mission avec un zèle assez remarquable. Les rues commençaient à être jonchées de cadavres, autant de civils que de soldats & d’anges. Des incendies se déclaraient, on voyait les flammes s’élevaient.

Mahttëas interrompit ses pensées et revînt au combat. Les soléandrins ne se laissaient pas faire. Après tout c’était évident. Mais même leurs soldats d’élite ne pouvaient rivaliser avec les pouvoirs des Anges. Mais ça n’allait pas durer. Ça non ! Les trois années ou l’archange avait étudié cette cité, il avait appris bien des choses.

Les soldats reprenaient pied et cela devenait lassant à la longue. Mahttëas abaissa sa lame, pointe vers le sol.

« Hollae cantamis »

L’Onde de choc renversa les soldats en arrière, tuant un grand nombre, en blessant gravement les plus loin. Mais ça ne changeait rien non plus. Pour un soldat tué, deux prenaient sa place. Les anges avaient pu prendre pied à nouveau correctement.

Alors qu’il tuait un autre Guetteur, une voix claire, sèche et forte s’éleva de la mêlée.

« -Que le commandant des Anges fasse son devoir! J'en appelle à sa lame! Qu'il fasse son devoir! »

L’Archange marqua une pause. Et tous les combattants s’arrêtèrent, Soléandrins comme Anges, alors que Mahttëas s’avançait droit sur le Cardinal Rainier.

« C’est moi. Et à qui avons-nous l’honneur ? répondit Mahttëas tout en se mettant en garde »

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:28

Rainier Di Capiocco sourit. Un sourire froid, cruel, carnassier. Pas du sourire ironique, couvrant à peine l'orage, de Natugrove, ni du sourire glacial et plein de morgue du Cardinal Blanc. Non. Du sourire de celui qui ne recule devant rien.

-Ah, l'honneur, l'honneur. Étrange concept, n'est-ce pas? Vous jugez probablement qu'est honorable qui respecte une trêve de duel. À cela, je suis d'accord. Mais seulement, seulement, rien n'est moins honorable qu'un soldat. Vous permettrez donc que je retire les miens de ce mur.

À peine cela fut-il prononcé que le mur, du moins la portion qui devait abriter le duel, se vida de ses soldats Soléandrins et Chevaliers de la sainte Rose, dans un grand vacarme d'armes, de bottes et de diverses choses renversées. Rainier était craint, après seulement quelques heures de commandement. Voyant que son adversaire voulait l'imiter, le Grand-Maître l'arrêta.

-Allons, allons. Vos troupes sont des Anges. Ils doivent être honorable. Laissez-moi au moins vérifier cela. Qu'ils restent. Et s'ils se retiennent, lorsque ma lame mordra votre gorge, de vous aider, et laisse mes troupes remonter, au moins votre mort aura servi à prouver la grande honorabilité de votre race...

Sur ce, le vieux et sec commandant tira de sa manche un mouchoir, essuya sa lame, puis se mit en garde. Il inclina doucement la tête.

-Rainier Di Capiocco, Grand Maître de l'Ordre de la Sainte-Rose, aura le plaisir d'écourter vos jours.

Alors il fit un pas, son sabre courbe, à la manière des elfes, et richement décoré, siffla, et le vieux duelliste engagea le combat, de son style concis, précis, dénué d'arabesque, mais tellement pur qu'approchant l'art. Les coups se succédaient, des coups pour tuer. Jusqu'à ce que se crée une habitude, se révèle une faille, et que la lame de Rainier amorce un mouvement presque imparable, visant les ailes de son adversaire...

Sur les places et dans les rues, des bruits cadencés de pas se firent entendre. Douze mille miliciens veillaient dorénavant à l'ordre...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:28

Pendant que la panique courrait dans la ville et que les miliciens avec plus ou moins de réussite évacuaient tous les paysans dans l’ordre à l’extérieur du hall, 2 paysans menant une petite caravane tirée par deux bœufs parlaient tranquillement.

-Des anges? Ce n’était pas prévu ça non?

-Pas à ma connaissance, mais peut-être est ce été rajouté par notre chef et que l’on nous a pas informés., après tout ils ne sont pas du coté de la citée.

-peu importe, ceci ne change rien à notre tâche.

-oui et il est temps…

Sur ces paroles le conducteur du chariot fit faire demi-tour à son chariot, alors que les passants et les miliciens protestaient.

-Tout droit, pas parla, arrêtez monsieur.

Alors, celui-ci brisa un pendentif qu’il tenait dans sa main et commença à s’écrier

-Je ne peux pas aidez moi j’ai perdu le contrôle attention tassez vous.

Sur ces paroles du médaillon cassé vint sortir un spectre qui fit affoler toutes les bêtes présentes qui devinrent totalement incontrôlables et ceci crailla une panique totale dans la foule dont les miliciens perdirent contrôle. Les deux bêtes tirant le chariot s’en allèrent droit vers la sortie dont les portes étaient en train de se refermer. Alors, l’un des paysans du chariot se leva et avec une agilité surpassant celle d’un simple hommes de campagne il vint se mettre sur le dos des bêtes, puis avec une impressionnante dague il trancha les liens du chariot qui tomba par terre obstruant la fermeture des portes.

Au total, 5 hommes sortirent du chariot et tous ensemble le firent basculer avec effort sur le côté.
Les gardes manoeuvrants les portes ne perdirent pas de temps et se ruèrent sur les assaillants., mais malheureusement d’autres « paysans » libérèrent des spectres et vinrent se ruer sur les gardiens de la portes pendant que les 6 premiers se jetaient sur le mécaniste de la porte espérant le briser, mais à chaque fois qu’ils s’en approchaient, des défenseurs les repoussaient. Ainsi donc, les portes restèrent ouvertes et 200 à 300 soldats déguisés en paysans prirent les portes d’assaut, la millice et les défenseurs de court.

Les spectres quant à eux créèrent une panique monstre, apportant froid et peur, chaque bête n’avaient d’autre envie que fuir. Comme on sait un animal pris par la peur, deviens fou et incontrôlable. Les paysans accueillis par la cité étaient maintenant devenus un fardeau encombrant pour la cité et aidaient les envahisseurs. Dans les 100 spectres qu’ils y avaient, 50 continuèrent à hanter le hall tendit que les cinquante autres commencèrent à s’éloigner s’en allant à l’extérieur de la citée.



Les égouts

Il y avait un tellement de bruit en haut, pourtant ce n’était pas les siens qui avaient commencé les combats. D’autres combattaient, mais qui? IL n’aimait pas ça, mais cela n’avait plus d’importance. Toutes les bombes d’El Général étaient réunies et il était assez loin. Souriant, Elric attendit et un gigantesque boum se fit entendre, la terre se fendit, le vent et la poussière vinrent jusqu’à Elric, il put aussi entendre les blocs de roche et des morceaux du rempart retomber à terre. La lumière put apparaître au bout du tunnel et d’ici il sut que les explosifs avaient été assez forts.

À l’extérieur l’explosion d’un morceau de leur sol et de leur rempart rendu abasourdit les soldats qui n’en croyèrent pas leurs yeux. Profitant de l’occasion, l’ennemie de la citée prient possession de la porte.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:29

Baras riait de la brume , les vivants en étaient ennuyés, mais pas lui. Il voyait tout ce qui se passait. Il avait vu les anges arriver, les avait sentis par leurs auras. Il voyait les cavaliers, entendus les spectres, les hommes d’Elric essayer de prendre le contrôle de la porte. Pourtant, il n’avait pas bougé et ses morts non plus.

Dart est en retard, ce n’est pas bon, cela va retarder nos plans et peut-être nous faire échouer.

"BOUM" le rempart vola en morceau et un nuage de poussière s’éleva. Des soldats furent levés de terre.

Dart... espèce d'imbécile accélère le rythme

Alors, Baras s’avança avec tous ses morts et ils se dirigèrent vers la brèche et la porte encore ouverte.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:30

Un bruit retentit, d’abord lointain puis de plus en plus proche, bruits de ferailles s’entrechoquant, de pas lourds multipliés par dix puis par cent, ne cessant de s’amplifier a chaque seconde.

Au detour d’un chemin apparut soudain un nombre dense d’hommes en armure, dont la cote de maille etaient frappée par les signe de la cité, leur haume recouvrant leur visage, leurs armes en main ou le long de leur ceinture, les yeux brillant d’une détermination de vaincre, et marchant de manière tellement coordonnée qu’il était impossible de déterminer leur nombre exact. Etaient ils plusieurs centaines ou plusieurs milliers….

Comme un seul homme, ils s’approchèrent du sieur Rainier, et l’homme de tête lui remit un parchemin scellés au armes de la chambellan, en s’inclinant légerement devant ce dernier.



Citation :
De part la volonté de la Chambellan,

les soldats de la cité ici présent seront sous les ordres du Seigneur Rainier pour defendre la cité contre n’importe quel ennemis présent en ses murs et au dehors.

Dame Angelot

Attendant les ordres, les soldats restaient immobiles.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:30

Les soldats se reculant, une arène assez large pour exécuter toutes sortes de mouvements se formait. Le défi lancé par le Rainier était des plus excitants. Un simple mortel qui prétendait pouvoir mettre fin à ses jours ? Voilà quelque chose d’amusant pour Matthëas.

L’Archange sortit ses deux épées et les assembla au niveau de la garde. Disposant maintenant d’une seule épée à doubles lames, Mahttëas s’immergea dans la forme VII du combat à l’épée et rendit coup pour coup au religieux.

Les aptitudes de l’archange surpassaient celles de cet homme à la poigne de fer, mais malgré cela, force était de reconnaître que ce saint-guerrier était un bretteur de talent.

Tourbillonnant, frappant de toutes parts, lames contre lames, les deux hommes luttaient. La fatigue ne se faisait pas sentir chez les protagonistes.

La forme VII permit à Mahttëas d’attaquer en puisant dans sa force cinétique, et Rainier eut l’impression de combattre une multitude de lames à la fois. Pourtant malgré le rythme saccadé du combat, le talent de Rainier lui permettait de faire face, certes difficilement mais il tenait bon. C’était cela qui était appréciable chez les mortels. Leur détermination…

Tourbillonnant sur lui-même, forçant le religieux à reculer, Mahttëas envoya un formidable coup de pied au menton de son adversaire. Un filet de sans gicla hors de la bouche de Rainier, et ce dernier tituba en arrière. L’archange en profita pour asséner le coup mortel. A la dernière fraction de seconde la lame de Rainier intercepta l’attaque ennemie, le coude du religieux s'enfonça dans les côtes de l'archange, et il renvoya au centre de l’arène son ennemi et son épée à doubles lames.

Mahttëas se remit en garde, essuyant la sueur sur son front…

A moment où Rainier approchait en feintant magnifiquement par la droite et en se scindant en une surprenante série d’attaques -contrées les unes après les autres dans un combat époustouflant-un groupe de soldats en grand nombre arriva et leur chef s’adressa à Rainier…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:31

Rainier recula d'un pas, et rompit l'échange, se tournant vers le chef des Gardes Royaux, resplendissant dans son armure rouge et or. Il parla en gardant un oeil sur son adversaire, et en faisant signe aux gardes de quitter le mur.

-Commandant, envoyez le tiers de vos troupes au quartier des temples. Pour le reste...

Le Grand-Maître de l'Ordre de la Sainte Rose parcourut du regard la pagaille qui l'entourait, avisa alors même qu'elle se produisait l'explosion d'un pan de rempart, au loin, et alors et haussa les épaules.

-... pour le reste, ce duel n'a que trop duré.

Sur ce, il leva son épée, comme pour attaquer, mais sauta en arrière alors même qu'un léger sifflement se faisait entendre, venant de l'extérieur. Le cruel militaire n'eut pas le temps de retomber que le tronçon de rempart où se tenaient les anges, et qu'il avait pris soin auparavant de dégarnir, devenait un mur de flammes, qui carbonisa la quasi-totalité des anges qui y étaient posés, les rares ennemis ayant été assez rapides pour s'envoler avant que les flammes ne deviennent un brasier se faisant abattre par les archers et arbalétriers de la garde.

Il avait suffit que l'on parle d'honneur, de quelques marmites de produits dangereux et meurtriers renversées pendant la retraite, et de quelques projectiles enflammés lancés depuis le côté du mur jugé sûr, pour que de magnifiques rangs d'anges deviennent cendres.

Rainier eut un sourire satisfait, et épousseta sa manche, se tournant vers les Gardes Royaux.

-Une partie de vos hommes contre les anges, les autres à la brèche.

Il se tourna ensuite vers la porte obstruée, et se tourna vers le chef des mages du CRAS, dont la moitié des membres étaient venus en renfort.

-Ah, vous êtes là. J'ai ma loi martiale?

-Vous l'avez.

Rainier sourit.

-Protégez les portes. Et débarrassez-moi de ces spectres!

Il marcha ensuite d'un pas vif à l'extrémité de la place face à la porte, et la fit complètement dégager, chose facile lorsque les spectres furent contrés, tandis que des archers harcelaient les faux paysans qui la tenaient.

-Ils sont indélogeables, Monseigneur.

-Foutaises.

Rainier désigna les bombardes naines.

-Tirez à mitraille. À mitraille! Ensuite, mes hommes se chargeront du reste.

Le Grand-Maître adressa un salut ironique aux rebelles, salut suivi par des centaines d'éclats de métal tranchant et brûlant, qui firent des dommages absolument terrifiants à l'ennemi, qui ne fut toutefois pas exterminé. Rainier se tourna alors vers des ingénieurs, membres de l'ordre de la Sainte-Rose.

-Envoyez les flammes vives.

Une catapulte fut actionnée, des jarres volèrent, puis s'écrasèrent... et le feu grégeois se répandit. Rainier sourit de nouveau.

-Lorsque le tout sera terminé, reprenez la porte. Et veillez bien à tout éteindre.

Sur ce, il claqua des doigts, réquisitionna un cheval, et partit en direction de la brèche...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:31

Elric attendait, à l’abri entendant les combats et les cris à la surface. Puis une ombre vint le trouver. Enfin il pouvait commencer les choses sérieuses. Sa silhouette se fit de plus en plus ombrageuse jusqu’à disparaître parmi les ombres. Chacune des 10 000 ombres et des 6000 princes des ombres savaient se qu’ils avaient à faire, car Elric avait été très clair dans ses pensées.
C’était là une grande tâche que leur maître leur avait confiée, mais tel étaient leur rôle. Ils ne craignaient que peux de chose dans se monde et ils avaient souvent eu les plus importantes tâches à accomplir.

Les mitrailles, objets de guerre si utile à la cité il était temps de leur en privée, alors pendant que les combats et le chaos faisait rage. Les ombres vinrent se matérialiser où chaque mitraille dans le but clair et simple de la rendre hors service. Quel fut pas l’effet de surprise des soldats quand ils sentirent le froid de l’acier aspirer leur vie, quand ils virent ces ombres se matérialiser et faire un massacre à la porte et les voyant détruire leurs belle mitraille. À peine les soldats se réorganisait face à cette attaque et qu’une riposte se préparait que les Ombres disparaissaient pour laisser la place aux 6000 princes des ombres. Ces derniers, vinrent avec le froid et les ténèbres aspirant toute lumière et chaleur au près d’eux éteignant toute flamme, apparaissant en plein milieux des rangs adverses faisant tout simplement un carnage, une boucherie. Quand les soldats vinrent à les encercler et à reprendre le dessus les 10 000 Ombres revinrent, bien sûr il nu aucun effet de surprise, ils s’étaient habitué à ce nouveau manège, mais ne pas savoir où et quand l’ennemie vas apparaître est un sérieux désavantage. Donc, une fois de plus, les troupes furent scindées en petite unité, séparé des une des autres, désorganisés malgré tous les efforts des officiers qui avaient quelques problèmes à gérer le tout...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:32

Les ombres exécutèrent leur ronde mortelles trois fois avant que leur dessein ne soit ruiné. En effet, lors de leur quatrième réapparition, une intense lueur magique inonda la place de la porte et ses alentours, leur rendant impossible de se fondre dans cette obscurité, réelle ou magique, qui leur était si salutaire. Toujours, on voyait l'ombre de leurs pas...

Cette contre-attaque était l'oeuvre de grands personnages en robe blanche et cape verte, les deux frappées d'une rose vermeille. Les terribles Inquisiteurs de l'ordre de la Sainte-Rose, mages de talent, étaient entrés dans la bataille. Il n'était guère qu'une centaine mais, soutenus par les mages du CRAS, leur puissance était plus que suffisante pour tenir les ombres en échec et maintenir le sortilège. Pendant que les soldats Soléandrins reformaient les rangs... et que les golems ingéniomantiques faisaient leur apparition, de leur pas lourd et puissant.

Insensibles à la peur, au froid et au désespoir, les créatures, oeuvres de Zurak Draken Borg qui avaient formées pendant un temps la garde spéciale et toute-puissante de la cité, fondirent sur les ombres et, utilisant ce curieux mélange de mécanique, d'ingéniomancie et de magie qui leur était propre, se mirent à les terrasser, les annihiler. Matériel comme immatériel, tout pouvait être vaincu par les golems. Ils étaient trois mille en action, et leur action, confortée par celle des Inquisiteurs et des soldats, viendraient bientôt à bout des ombres...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:32

Mahttëas regarda le carnage et décida qu'il était temps de passer à la phase prochaine du plan.

"Guerriers des Légions Célestes, on se replit"

L'Archange prit son envol pour aller quelque part en Soléandre, suivit de ses troupes.

Suite Des Anges

_________________
Dying is the day worth living for


Dernière édition par Morgan Helsing le Dim 25 Oct - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:32

Soudain, une nuée rouge et noire de démons ailés et de dragons de l'Empire se déversa sur la cité et le champ de bataille, emportant dans la mort les quelques dragons adverses et les anges ayant le malheur de se trouver dans les cieux.

Les dragons noirs et les terribles dragons bombardiers de l'Empire déversèrent, à des endroits éparts de la cité, des torrents de flammes sur les troupes au sol, carbonisant parfois les défenseurs de Soléandre, tandis que les fêles démons ailés se mirent à harceler les piétons adverses.

Pour ajouter à la confusion, quelques obus-gorzuk Impériaux tirés depuis les flots s'abattirent à différents endroits de la cité, explosant, projetant en tout sens des éclats tranchants et les aiguillons empoisonnés qu'il contenaient, et causant parfois des départs de feu et l'écroulement de bâtiments.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Sur les remparts   Dim 25 Oct - 15:33

Qu’il était drôle de voir des ennemis ne plus savoir quoi faire et c’était exactement ce qui se passait. Voilà que l’ennemi envoya des mages lancer un puissant sort de lumière sur les Ombres dans le but de les repousser. Oui séparé et en faible nombre ceci auraient marché. Ils auraient piégé ceux sous leur forme immatérielle et affaiblissant grandement ceux sous leur forme matérielle.

Mais, les mages ne connaissaient pas les Ombres ni leur « évolution » les princes des ombres. La méconnaissance d’un ennemi joue bien souvent en notre défaveur, y aller au flair au raisonnement semblant logique, quand on ne connait pas qui on affronte, c’est faire preuve de faiblesse et d’imbécilité tactique comme ils l’avaient déjà démontré dans cette guerre jusqu’à maintenant. C’est ainsi que quand le sort fut jeté et que la lumière fut, les Ombres sous leurs formes matérielles perdirent de leur force et ceux sous leur forme d’ombre durent se replier, mais pas bien loin, car qui dit lumière, dit ombre. Les créatures sur leur forme matérielle aspirèrent une partie de la lumière dégagée rendant leurs ombres plus grandes et permettant aux autres de se matérialiser avant que les golems mécaniques arrivent.

Ainsi, cette si éblouissante lumière rencontra un mur de ténèbres de 15900 ombres aspirant la chaleur et la lumière dégagées du sort et survivant grâce aux intenses froids et ténèbres qu’ils y avaient derrière eux. Alors quand vint les 3000 Golems mécaniques ceux-ci durent croiser le fer face à toutes ces ombres mesurant entre 2.5 mètres et 3 mètres chacun avec leur épée ou les princes avec leur imposante masse d’armes, chacun avec la force d’un troll, mais possédant une ruse propre à eux.
Il est intéressant de voir ce que deux sortes de créatures faites à partir de magie principalement peuvent faire. Les princes des Ombres composées de ténèbres et que peu substantiel, tellement dur à « saisir » normalement, les Ombres fait de chair noire plus substantielle, les golems possédant la magie qui grâce à elle pouvait percer autant la peau des Ombres, mais faire mal et même tuer des princes comme nulle autre créature ne l’avait fait auparavant, ils venaient leur enlever beaucoup plus de leur énergie vitale que ce qu’il était normal…

Une belle et puissante œuvre que ceux-ci, mais autant l’un était vraie autant l’autre aussi. Les coups puissants de masse d’armes l’intense froid empêchant de bouger les membres mécaniques des Golems, la force des Ombres. Oui, de pleines nuits tous ces golems auraient déjà été morts, écrasés comme de vulgaires mouches, mais il y avait cette lumière qui malgré leurs grands nombres les affaiblissait, les forçaient à absorber la lumière et la chaleur pour créer et alimenter leurs forces. Heureusement, leur grand nombre les aida grandement.

Enfin quand les simples soldats vinrent s’en prendre à ceux-ci ce fut une boucherie. Un coup porté à un prince quand il passait l’armure faisait s’échapper de la « fumée » noire qui était en fait leur énergie vitale qui tirait sa force du froid et de la noirceur. Un coup qui sur un homme aurait apporté la mort ne leur fessait que plus perdre de leur énergie et quand ils étaient blessés sérieusement ils puisaient dans les ténèbres et le froid derrière eux pour se guérir et combler leurs pertes. Pour les Ombres leurs pouvoirs étaient moindres, ceux-ci ne pouvaient apparaitre sous une telle forme quand l’épée passait c’était dans la chair, mais il en coulait rien, aucun cri de souffrance en fait toutes les Ombres étaient silencieuse et pire elles n’arrêtaient pas leur mouvement. Une percée égalait la mort de celui qui avait frappé. Elles doivent avoir forme physique pour maintenir une arme pour baliser, mais en aucun cas elles n’en sont dépendantes, elles ne mangent pas et ils ne vivent pas. À L’intérieur c’était du vide, le néant et quand un trou y était fait la créature ne rendait aucun cri de douleur ni rien, bien que celle-ci s’affaiblissait et perdait de sa force peu à peu.

Malgré tout, que c’est démoralisant de voir un ennemi ne pas mourir alors qu’il le devrait, ne pas comprendre la raison, pire que l’ennemi n’ait pas peur de vos coups et ne pense qu’à vous tuer, comme le ferait un berseker. Seuls les quelques armes magiques et les Golems avaient vraiment un impact sur eux et malheureusement les golems étaient arrivés en tout premier et 5 fois moins nombreux.
Voilà pourquoi les défenseurs voyaient ces golems si puissants, car jusqu’à maintenant les défenseurs pensaient combattre des créatures invincibles tant le nombre de gens qui avaient vu un de ces monstres mourir était rare. Grâce au sort des mages, celles-ci ne purent puiser dans de grandes réserves d’énergies rendant les choses égales entre Golem et Ombres

Les choses empirèrent quand le Gortork vint avec ses nuages, que le ciel fut recouvert de démon et dragon ailé, recouvrant la zone de ténèbres plus profondément qu’il ne le fut précédemment et redonnant ainsi sans le vouloir la force aux Ombres.
Toute envie d’attaquer ces créatures quitta les défenseurs. Seuls les golems restants continuaient avec ardeur, comme les ombres, dénuées de toute émotion au combat. Puis, quand les xill se replièrent, les ombres disparurent sous leur forme primale et s’en allèrent rapidement à l’extérieur de la cité.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les remparts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les remparts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remparts
» Les Remparts recherche des membres qui ont remporté la coupe Memorial en 1970-1971
» DG Volti et DG Remparts affiliés.... au Midget Espoir
» Des prisonniers à conduire
» Provins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres sans Nom :: TERRES MYTHIQUES :: ROLE PLAYING GAME :: Cité de Soléandre :: Les Bas Fonds-
Sauter vers: