AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle race

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Nouvelle race   Mer 14 Oct - 23:47

Livre d'Ocitarhos


Préambule


Dans la culture des peuples, il est des choses les plus courantes comme la recherche scientifique ou purement philosophique. Dans le monde dans lequel nous vivons, il semble que ces deux grands sujets soient les seuls moyens de progresser dans la découverte d’une vie ou d’un univers meilleur.

Ceci dit, chaque race, ethnie, ne se donne pas les mêmes moyens d’y parvenir. Ainsi, notre peuple avant de s’y consacrer, fut belliqueux. La nécessité venait du fait que le monde au-dehors duquel vous vivez n’est certainement pas pacifique, et accepte encore moins de partager ses connaissances avec des étrangers, ou pire encore : les réservent à une élite au sein même de leur ethnie, créant de ce fait un accès au savoir peu égalitaire. Ce fut d’ailleurs la raison de leur défaite face à nos armées.

Mais n’anticipons pas. Commençons par le commencement.

Chapitre I -Une époque de mythes & légendes.


Au tout début nous étions comme tous les autres, simple peuple qui essayait de se faire une place sur ce monde vaste aux multiples ethnies toutes plus ou moins agressives. Avec le temps les choses ont avancé vers un développement de la technologie des plus rapide je dois dire. Mais les échanges intra-ethniques n’étaient pas encore ceux d’aujourd’hui. La guerre était le principal « mode d’échange ». Notre peuple dut s’y mettre. Grâce au génie architecte de notre peuple ainsi que les connaissances amassées nous pûmes rivaliser avec nos assaillants.

A cette époque, les conflits étaient courants et ravageaient le monde. Nous faisions partis de ceux qui attaquaient, oui, n’ayons pas peur de le dire. Mais c’est aussi à cette époque que les premiers héros, premières légendes naquirent.

Les siècles passèrent et le développement de notre civilisation continua inexorablement. Toujours en quête d’un plus grand savoir, nous parcourûmes le monde relevant les différentes faunes et flores, remplissant notre bibliothèque d’une connaissance quasiment infinie. Au cours de ces voyages, une ethnie nous parut digne d’attention. Qu’étaient-ils ? « Eldar » comme nos chers cousins ? Non aussi nobles mais plus jeunes. Leur habitats comme leurs environnements dans totalité étaient constitués d’Arbres, de feuilles, de grandes forêts en somme. « Elfayas » dans notre langue ? « Ami des Arbres » en langue commune ? Non le mot du « basique » était « Elfes ».Oui « Elfes », cela sonnait bien.

Au début nos échanges avec cette peuplade étaient divers et variés autant en armes, qu’en architecture et sculptures (d’ailleurs certains de nos bas-reliefs et statues viennent de cette époque). Mais avec le temps les choses ont évolué si je puis dire. En bien ou en mal, qui peut l'affirmer ?

La race des Elfes se scinda en une myriade de « sous-races » : Elfe Noir, Elfe des Bois, Haut-Elfe, Elfe des Glaces… Si certaines avaient gardé des relations cordiales, d’autres se haïssaient de manière plus qu’ostentatoire. Malgré cela nous continuâmes nos échanges avec les Elfes des bois, seule ethnie encore douée de bons sens. Les haut-elfes nous méprisaient, les Elfes Noirs livraient des batailles sanglantes contre nos armées, et les Elfes des Glaces nous ignoraient. Notre vision d’un monde unis sous une seule bannière s’étiolait. Avons-nous été trop idéalistes ? Même aujourd’hui cela est encore incertain.

Vers la fin de cette ère, si nos connaissances progressaient à la vitesse de la lumière, nous n’avions pas avancé en matière d’unification. Nous vivions une époque fantastique, avec des légendes et mythes à chaque recoin de ces terres mystiques, des batailles mémorables, des découvertes qui resteraient dans l’Histoire. Malgré cela nous avions un sentiment de défaite, de vide comme si quelque chose devait être accompli mais ne l’était pas.

Notre gouvernement, organisé sous forme de matriarcat, procéda à une suite de réformes dans certains domaines : la magie comme la science, l’armée comme la diplomatie…

Nous consacrâmes deux siècles complets de l’existence de notre race à ces travaux fondamentaux. Rien de bien mirobolant ne sortit lors du premier siècle, et même si nous devenions une civilisation très développée, le « déclic » se fit au commencement du second siècle.


Nos scientifiques mirent au point un feu spécial : « Océome Fïreuris ». C’est un feu composé d’un mélange de naphte et de salpêtres, tenant sur l’eau. Un prodige pour nos scientifiques. Certes, car cela nous permettrait enfin d’accéder au zones les plus reculées du Monde. Là où nous avions échoué, anéantis par les armées ennemies. De l’autre côté, nos architectes mettaient au point de véritables machines de guerre à flots, fleurons des technologies les plus avancées.

Deux ans plus tard, une épidémie toucha notre peuple, ravageant nos contrées et mettant en danger la survie de notre espèce. La démographie devient plus que douteuse et c’est là que se révéla un des mœurs de notre peuple : la quête de l’immortalité. Oui une peur de la mort certainement motivée par la crainte de perdre tout ce qui avait été acquis. C’est là que nos mages et nos scientifiques travaillèrent de concert sur un sujet qui avait été refoulé, débattu depuis des siècles : l’âme.

Alors que notre travail sur cette notion progressait certes lentement mais sûrement, un bouleversement politique se produisit. Des centaines d’empires envoyèrent des messagers afin de savoir si notre peuple ferait parti du plus grand rassemblement de tous les temps : Un Empire. Mais un Empire qui recouvrerait la moitié du monde. Un Empire qui mettrait fin à tous les conflits. Un Empire multiracial. Une proposition alléchante, oui ! Surtout parce que cela nous ouvrait les portes vers d’autres technologies, d’autres savoirs…

Nous acceptâmes. Ainsi nous fûmes rattachés au Conglomérat Impérial. Mais ce n’était qu’un nom pour désigner la taille. Le régime politique fut une République démocratique principalement incarnée par le conseil qui rassemblait les différents représentants des Empires.

C’est à partir de cet instant que beaucoup de choses changèrent. Au début, tout se passait bien, mais les querelles apparurent, et notre matriarche multiplia les machinations pour se faire élire à la tête du Conseil. Sous son mandat, la République devint une véritable puissance militaire. Forte d’une technologie avancée, d’une armée de mages et de troupes « ultra-entrainées » les conquêtes se multiplièrent.

Si d’un côté nous connûmes une progression titanesque de notre savoir, il semblait que notre espèce en soi, s’était fourvoyée et amorçait une longue descente aux Enfers...

Chapitre II- La quête de l'Immortalité


Je me dois de consacrer une partie complète de ce livre à ceci car cette notion est bien la source des réponses à nos question comme l’origine de notre disparition mais n’allons pas trop vite !Prenons le temps de débattre et de connaître le passé afin d’établir le futur.

C’est une des notions les plus complexes que le monde porte en son sein. Quelque chose que l’on fait miroiter aux hommes depuis des millénaires. Il faut aborder ce thème avec beaucoup de délicatesse car le temps et les civilisations en ont altéré le sens propre.

Les premiers sujets expérimentaux qui nous furent fournis après de longues recherches et batailles étaient les Tëmpres Nosferatus. Leur origine remonte à cette épidémie qui ravagea notre espèce aux abords du siècle des Lumières que nous avons connus.

Ils sont immortels. Cela ne fait aucun doute suite aux analyses de leur corps et sang. Leurs tissus se régénèrent et ce grâce à la tumeur qui habite leurs organes et modifie leur métabolisme. Seulement, ils doivent se nourrir de sang chaque jour où leur corps se désagrège dans les 48h qui suivent.

Devant cette conclusion de nos scientifiques, nous enchaînâmes notre second échec. Nous étions pensifs sans aucun doute. Nos mages passèrent des jours entiers à lire et relire les ouvrages contenus dans nos « citadelles de savoir ». Passant en revu les croyances, légendes des autres peuples autant que les nôtres, ils ne négligeaient aucune piste. Mais à chaque fois scientifique et mage se heurtaient à un mur. Quelque chose de déroutant quand on voyait tout les travaux effectués depuis ces derniers siècles. Nos recherches nous poussèrent du côté des mythes dédiés à la création du Monde. Là où créatures imaginaires et héros en passant par les Dieux, tenaient les rôles principaux.

Après trois ans de recherches intensives, nous mîmes la main sur un ouvrage rare aux reliures dorés et cachés profondément dans des ruines au sein d’une forêt. Sa conception était des plus magnifiques, et son écriture en lettre dorées, foncées et finement penchée. Un chef-d’œuvre sans aucun doute. Le corps d’expédition qui le trouva passa des heures à l’étudier.

Le livre contenait des trésors de savoirs. Il avait été caché comme s’il était autant bénéfique que maléfique. Environ deux chapitres complets étaient consacrés à l’Immortalité. Elle avait été étudiée sur la race des Elfes. Certains passages furent des révélations mais aussi des plus énigmatiques :
« L’Immortalité ne s’atteint pas par l’exaltation de soi mais par le don de soi »

Une mise en garde aussi figurait en bas de page :
« L’Immortalité ne signifie pas l’invincibilité »

Ce n’est seulement qu’après que nous comprîmes pourquoi ce livre fut enseveli loin des regards. La suite du bouquin concernait une piste liée au mythe du Cimetière perdu d’Ispérios. Mais tout ce qui suivait décrivait ce lieu comme l’enfer sur terre. Toutes personnes y étant allée n’était jamais revenue. Aucune explication apparente. Un mystère des plus intéressants.

Evidemment, de retour à la capital une expédition fut montée pour y aller. Nous ne les revîmes jamais. Cette piste fut condamnée elle aussi. Pourtant avec plusieurs autres, nous comprîmes bien trop tard que c’était la bonne piste … mais nous devions garder le silence par respect pour ce que contenait ce cimetière. Mais revenons à notre échec.

Les années passèrent, et aucune découverte significative ne vit le jour. Pendant ce temps, les guerres continuaient et l’Empire grandissait. Entre méditations, livres et débats les choses semblaient se prolonger sans pourtant faire immerger de nouvelles pistes.

Un échec complet ce serait ? Impossible, tout ce travail pour rien ? Nous devions percer ce secret afin d’assurer la pérennité de notre espèce. Mais bientôt la plus grande guerre de tout les temps éclata et nous emmena dans un conflit qui allait durer vingt ans.

Quand je pense que nous n’étions pas loin de la solution… cela me fait une étrange impression pourtant. Je ne suis pas du tout frustré. Plutôt serein, oui, de savoir que la mort sera éternelle en ce monde et fera barrière à tous ceux qui tenteront de l’éviter. Et puis il y a toujours cette faille oui, ce cimetière. Je suis persuadé que certains réussiront là où nous avons échoué… et qui sait ? Peut-être qu’un jour nous aurons une nouvelle chance.

Chapitre III – Le choc des Générations.


Il ne fait aucun doute quand j’aurais fini d’écrire ce livre nous ne serons plus de ce monde. J’ai le sentiment par contre que ce ne sera pas la fin pour autant. Quelque chose me dit que nous reviendrons sur ces terres qui ont vu notre naissance. Dans quel but ? Je ne peux point encore le dire.

Alors que je continue d’écrire cet ouvrage, la guerre s’est terminée et nous avons perdu. Toute la République. Elle est d’ailleurs morcelée au moment je poursuis ces lignes. La raison de notre échec je ne la connais pas. Je ne fis pas parti des grands de ce monde. Je n’ai pas de regrets au fond sur cela. Notre espèce n’était plus ce qu’elle fut. Certainement une pâle réplique de sa grandeur passée. Trop agressive, trop assoiffée de pouvoir et de domination. Au final bien loin de ce qu’elle avait aspiré à devenir.

J’ai encore un peu mal à la tête après ce choc de lumière au sommet de la Citadelle d’Argent mais bon mes compagnons se sont réveillés. La voie à suivre devra bientôt être prise. Tiens, j’ai encore mal au dos. Cette douleur n’est toujours pas partie. Et qu’est-ce que c’est que ça ? Une plume ? Les oiseaux ne devraient pas se battre. Pourtant cette plume est bizarre, blanche, soyeuse, vraiment remarquable. Je vais la mettre dans le livre pour ne pas l’oublier.

L’Océan s’étant aujourd’hui sur notre Royaume d’antan. Une vision étrange presque empreinte de nostalgie. D’ailleurs j’ai encore des gouttes de pluie sur le visage, non ce n’est pas de la pluie. Ce sont des larmes, oui, des larmes. Certainement ma dernière réaction face au temps qui défile. Les souvenirs ne sont pas altérés et ne périront sûrement pas avec nous.

Notre époque s’est achevée dans un fracas apocalyptique mettant fin à une épopée de mythes et de légendes, de gloire, d’Héroïsme. Des rumeurs montent nous disant que des croyances connues sous le nom de religions prennent le contrôle du Monde. Mais une autre nous semble plus importante. Il paraît qu’une cité aux murailles de cristal à la splendeur architecturale a vu le jour et ce au centre du Monde.

Avec mes compagnons nous prenons conscience que nous n’étions que les précurseurs de l’avenir et responsables du Monde que nous avons laissé aux générations futures. Oui, nous avons le sentiment que tout ne fait que commencer…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Mer 14 Oct - 23:53

Habitants : Anciens
Nourriture : Ambroisie
Mana : énergie curative

Bâtiments


Villages Marchands
Ce sont les comptoirs situés partout dans nos royaumes. Ils permettent d’échanger par paiement ou troc toutes sortes de choses, allant de la babiole à l’information.

Maisons forestières
A l’image des elfes nous avons principalement nos maisons ou habitats dans les arbres, ou au pied de cascades. Des endroits aux conditions climatiques très agréables quelque soit les saisons.

Armureries
En nombre suffisant, nous les utilisons pour stocker notre armement et tout le matériel de guerre.

Académies des Dieux
Les soldats de toutes classes et de toutes sections de l’armée sont entraînés en ces lieux. Même les mages de bataille y viennent parfois tester leurs aptitudes.

Bibliothèques
Lieu de savoir incommensurable, ces résidences où les mages de batailles apprennent la magie, sont aussi nombreux que les armureries et les académies.

Dômes sylvestres
En nombre plus qu’inférieurs, ses dômes de cristal qui recouvre des forêts et des vergers, sont des places où la nourriture est cultivée sous des règes climatiques et de sécurité très strictes.

Citadelles de Savoir
C’est à la fois une expression et une réalité. Fruit de notre génie en matière d’architecture, ces forteresses sont de puissants murs défensifs surplombés de tours elles-mêmes ornées de bas-reliefs et statues. Elles sont construites autour des bibliothèques mais aussi en guise d’avant-postes voir de sanctuaires.


Troupes


Chevaliers de la Rose (19/11)



Soldats d’infanterie entrainés en grand nombre, ils sont spécialisés dans l’attaque et sont à l’origine des conquêtes de notre époque. En guise de défense ils disposent d’un set d’armure finement ouvragé. Ils ne reculent devant rien et exécutent les ordres sans discuter. Ils sont à l’origine du massacre des enfants sur l’île d’Ygrimos. J’ai toujours été contre leur acte mais la déchéance de notre peuple ne fait plus aucun doute.

Balistes Elfiques (48/32)



Ce sont des engins sièges assez développés du côté technologique. Leur conception date de l’époque où notre peuple avait des relations cordiales avec les elfes. La tête des munitions s’est vu améliorer son pouvoir de destruction en y plaçant de l’Océome fïreuris à l’intérieur. Elles opèrent généralement en groupe. Elles nécessitent une équipe de quatre soldats.

Phoenix sacrés (57/43)



Créatures domestiquées et à l’entretien difficile à cause de leurs ailes de feux. Leur pouvoir de destruction en fait une unité assez dévastatrice. C’est également un sujet de controverse au sein de notre peuple. L’incarnation de la voie dans laquelle notre espèce s’est engagée.

Galions de l’Aurore (69/51)



Véritables machines de guerres, sans doute les plus terribles que les Mers ont porté et continuent de voir sur les flots, ces navires servent autant à la guerre qu’à escorter ou convoyer des marchandises. Ils furent la véritable origine de notre essor. Ces navires de guerres disposent de véritables arsenal comme des balistes ou catapultes ainsi de des pompes pour projeter l’Océome Fïeuris.

Enchanteresses de Nephtys



Sans aucun doute l’élite de nos magiciennes. Elles sont entrainées par nos mages de batailles. Elles maitrisent parfaitement toutes les arcanes malgré leur préférence pour celle du feu. Elles sont particulièrement violentes et apprécient les combats, duels ou toutes formes leur permettant de démontrer leur supériorité.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Mer 14 Oct - 23:54

Attaque +9%
Notre espèce a trouvé goût aux armes. Je crois que cette conclusion est inévitable malgré tout ce que nous avons fait pour stopper son côté belliqueux, il nous reste bien du travail.

Défense -5%
Notre espèce s’est toujours contentée de l’essentiel pour la défense de ces territoires. Elle n’a jamais cherché à atteindre un niveau de défense maximal. Remarque avec les oppositions du Conseil à ce sujet, cela ne m’étonne guère. Pour eux l’attaque a toujours eu une plus grosse nécessité de financement.

Construire +8%
Des Architectes, des génies, oui. La preuve nous sommes détenteur d’un savoir énorme. Dommage qu’il fut consacré à de l’armement massif au lieu d’un accroissement de notre savoir en matière d’Art. Enfin il nous reste quand même des choses à apprendre.

Entretien -8%

Nos troupes ne sont pas forcément les plus faciles à entretenir surtout les Phoenix. Avec le temps nous l’avons optimisé grâce au savoir acquis certes mais il ya certaines choses conçues par Dame Nature que l’on ne peut pas changer.

Industrie +8%
Notre peuple a du apprendre la conception d’armées en grand nombre pour éviter de succomber ou conquérir des nouvelles terres. Seule l’intervention d’une partie du conseil et de la motion qui est passée, a permis d’éviter de transformer notre monde en une vaste industrie à la chaîne.

Magie +12%
Inévitablement nos troupes excellent dans le maniement de la magie. Sinon nous n’aurions pu progresser dans les contrées lointaines. En outre nos mages et Enchanteresses s’entraînent d’arrache pied pour prouver qu’ils sont les meilleurs. Je dois reconnaitre qu’instaurer une sorte de compétition au sein de l’armée, entraine inévitablement le niveau vers le haut…

Revenu -12%
Nous n’avons jamais été économes, cela il faut le reconnaitre. On a toujours payé le prix fort pour les vieux manuscrits, l’entretien de nos troupes et le financement plus général de notre nation. Cela a un peu évolué suite au rattachement au Conglomérat Impérial, notamment aux subventions et aux programmes économiques.

Exploration +9%
Le savoir ne s’apprend pas en restant cloitrer chez nous. Une évidence qui nous a entrainé à parcourir le monde autant pour la connaissances que les nouvelles terres.

Marché -9%
La négociation « non musclée » n’a jamais été vraiment une spécialité du peuple. Quelque chose qui s’est certes amélioré grâce au Conglomérat Impérial. Et ce malheureusement uniquement pour les échanges intra-impérium.

Mana -9%
Malgré les recherches avancées sur la canalisation du pouvoir magique, nos mages et enchanteresses aiment utiliser les sorts dévastateurs et n’hésitent pas à repousser les limites de leurs corps au maximum, frôlant parfois la mort.

Denrée +9%
Grâce aux manuscrits et à l’étude de nos mages nous sommes arrivés à exiger le strict minimum de nourriture pour notre corps. Une connaissance qui s’est améliorés grâce aux conquêtes et à l’étude plus approfondie de la magie sous toutes ses formes. Par exemple, utiliser le mana de notre corps pou stopper notre fatigue et notre faim. En revanche, l’eau, elle ne se remplace pas.

Fermes -12%
Si l’agriculture ne nous est pas inconnue, nous ne l’avons jamais assez exploité pour en connaître tous les aspects. Seuls les livres maintenant peuvent nous permettre de renouer avec les procédés ancestraux. Les conquêtes ont toujours amené la pitance de notre espèce… Cependant une réforme avait été lancée, certainement stoppée par la Grande Guerre…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Thibaut

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 23

Caractéristiques Rp
Niveau: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Point de vie:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Jeu 15 Oct - 19:45

Moi je trouve ta race excelente.
Très bon rp aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Manarion

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Lun 19 Oct - 13:20

Oui félicitation pour le Rp. excellente race ça devrait plaire à pas mal de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Zavviö

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 43
Localisation : Reims

Caractéristiques Rp
Niveau: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Point de vie:
8000/8000  (8000/8000)

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Lun 19 Oct - 21:09

Mais ou vas-tu chercher tout ça??? c'est vraiment bien, cependant, la partie concernant la quète de l'immortalité qui si j'ai bien compris annonce la déchéance de ce peuple, doit être plus développée avec plus de détails, plus de mythes et de héros (que tu evoques plus haut).

Par contre j'aime beaucoup la fin qui parait plus "embrumée" par les souvenirs et le temps présent et qui surtout laisse une mutitude de possibilités pour continuer a developper le peuple et son histoire.

Je pense que je vais m'amuser a créer une race ou d'autres trucs comme toi (dans la bibliothèque)
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Nouvelle race   Mar 20 Oct - 14:39

Pas de soucis lol vous pouvez créer des races innover en cération de créatures etc... déposez vos inventions dans le hall de la bibliothèque où le maitre archiviste validera vos inventions ou vous dira ce qu'il faut remanier. Les Maîtres auront droit aussi à donner leur avis.

Pour ma race en fait c'est simplement que je me suis lancé dans l'écriture du Livre qui raconte qui ils étaient ce qu'ils sont devenus etc...
Pourquoi ils ont créer l'Ordre des Veilleurs? Pourquoi avoir échoué sur certains points? ...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle race   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle race
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enzo - croisé bichon et caniche - 10 ans (94)
» Rumeur sur la V6 et oui déjà
» CORDY MALE YORK 1 AN EN FA DANS LE 93 PR ARCHE ETERNITE
» Nouvelle armée pour 40k!
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres sans Nom :: FORUM & COMMUNAUTÉ :: FORUM :: Tableau d'affichage :: Annonces-
Sauter vers: