AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva

Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:43

Au fur et à mesure que le temps passait, la magie confinée au sein de ces arbres augmentait en puissance. Les Elfes d’Edilhmar avaient su comment conserver cette force vivace.
Morgan pouvait le sentir. Malgré la fatigue provoquée par la mission de son groupe, l’Archange avança à la lisière de la forêt, ses vingt cavaliers de la Garde d’Argent l’attendant et montant le camp pendant son absence.

La forêt semblait vivre d’elle-même, consciente quand un être pénétrait en son cœur. Morgan posa doucement ses mains sur le feuillage et sentit le mana et la puissance à l’œuvre dans cet endroit. Cependant Ogion avait été un bon mentor et lui avait appris à utiliser la magie des archanges comme celle des elfes. La connaissance des deux était très utile.

Six mois après la bataille contre les forces de Nargarott la Noire, des habitants de Symphonia avaient fuis dans différents endroits et Morgan espérait bien les ramener en sécurité.

L’Archange s’avança parmi les arbres et resta un petit moment à contempler les ruisseaux comme la mousse sur le sol et les grands arbres, recouvrant de leur feuillage le ciel, formant ainsi un dôme de verdure. Ce petit havre de paix pouvait faire perdre la tête mais Morgan continua à avancer parmi ces géants de la nature et arriva dans une clairière.

Là une jeune fille, qui devait être âgée de 13 ans était adossée contre une souche et assise sur un tapis d’herbes fraiches Un papillon virevoltait près d’elle. Ses longs cheveux blancs tombants sur ses épaules. Ses yeux aussi verts que l’émeraude. Elle touchait délicatement de ses doigts les ailes du papillon. Elle semblait triste.

Morgan étendit sa perception jusqu’à l’esprit même de la jeune fille mais les barrières mentales dressées repoussèrent l’archange et le propulsèrent dix mètres en arrière. La jeune fille fut étonnée et se réfugia derrière la souche. Morgan se releva, le doute dans son esprit. Comment une si jeune fille pouvait avoir autant de potentiel dans le mana à un âge si jeune ?

L’archange s’avança vers la jeune elfe. L’adrénaline montant dans le sang de Morgan, des questions tourbillonnaient dans sa tête.
« Est-ce que cela peut-être ce que je recherche depuis des siècles ? Est-ce possible qu’elle soit ma future apprentie ? Est-ce qu’elle deviendra l’incarnation de l’héritage que je laisserai sur ce monde ? »

Morgan tendit la main vers la douce créature. D’abord hésitante, la jeune fille accepta la main tendue vers elle et se releva.

« Quel est ton nom ?
-…
-N’aie pas peur. En ce lieu tu es en sécurité.
-… Serena…
-Serena accepterais-tu de me suivre et de quitter cette vie d’ermite ? Je sais que tu fais partie de la population de Symphonia. Tes habits te trahissent. Les ennemis t’auraient tué s’ils t’avaient trouvé…
-…Je ne n’ai plus de famille…répondit Serena, mais aucunes larmes n’apparaissaient sur ses joues.
-Hum… ne t’inquiètes pas j’ai un endroit tout trouvé pour toi. Tu devrais y découvrir une nouvelle famille.
-… je ne veux pas causer de nouveaux accidents…
-Pardon ?
-… Il y a certaines choses qui se produisent quand mes émotions prennent le dessus. Des choses que je n’arrive pas à contrôler. C’est pour cette raison que Lord Hériospholas m’a tenu loin de la fête qui se déroulait le jour du sacre de la Matriarche. Et que j’ai tout regardé par la fenêtre… »

Les deux êtres étaient assis sur la mousse et malgré l’apparence de Morgan vêtu en aventurier, Serena semblait se confier. Elle continuait à parler… une confiance partagée naissait. La jeune fille était effrayée par la magie qu’elle n’arrivait pas à contrôler. Mais la fusion qui s’opérait entre les deux êtres, incarnée par la confiance mutuelle, gagnait en puissance. Morgan en avait conscience et savait que ce lien ressemblait de plus en plus à celui d’un mentor et de son apprentie…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:44

L'été s'étendait sur Edhilmar. Dans le vert plus soutenu de la belle saison, dans le rouge, le mauve, l'orange et la myriade de teintes des fruits mûrs...
Le vent faisait bruisser les arbres. Branches et feuilles chantaient dans l'air du soir: Une douce chanson qui parlait de la pluie bienfaisante, du bonheur de sentir l'eau pure s'insinuer depuis les frondaisons, jusqu'au lointaines racines... De la rosée, qui le matin remontait, vers le Peuple Libre Du Ciel , transmettre la reconnaissance des être vivants... de leurs besoins aussi. C'était un chant d'appel après les lourdes journées d'été, un rituel magique ancien et vital qui était célébré dans tout le pays. Par le Peuple, autant que par la Sylve.

Dans une clairière proche, à la périphérie d'Edhilmar, les futaies entonnaient depuis des heures le Chant de l'Eau... et deux druides assis au pieds du grand chêne leur répondaient, comme dans le reste du pays, dans la langue des elfes, le chant rituel:

Lumbollon sírenna, timpello aërenna, terë i olvar kelvaryë, terë i serë aldaronenyë
nás sarnen, mírima lá ilquë.
Nén cuilëo, á entulë venna ! Nén cuina, á entulë ven ! (1)

Sylve et Peuple étaient occupés à cette magie intime qui amènerait bientôt l'onde bienfaisante. La présence d'étrangers en périphérie de la Terre d'Edhilmar, territoire isolationniste elfique qui n'en accueillait et n'en acceptait aucun, passa donc temporairement inaperçue du plus grand nombre.

Parmi la Sylve, seuls les deux frênes jumeaux, qui surplombaient la jeune fille assise dans l'herbe, la remarquèrent. Mais le temps des arbres n'est pas celui des elfes, s'inquiéter de cette présence viendrait plus tard, décidèrent-ils... Le plaisir et l'importance du Chant l'emportait sur tout.

La jeune fille, quant à elle, fut plus curieuse.

Cintalós, 13 ans, c'était éloignée de la forêt profonde. Boudeuse et songeuse, elle était en Quête-Essenissë: la quête de son Nom d'Adulte. Comme tout les enfants d'Edhilmar, elle avait reçu, à sa naissance, de ses parents son premier prénom et le détestait: Cintalós: Petite-Fleur ! Pouvait-on imaginer nom plus ridicule !...
Un nom devait figurer soit l'aspect, la beauté de celui qui le portait, soit un trait de son caractère ! Il était temps de se trouver un prénom qui la représente réellement. Tant de ses amies avaient déjà obtenus le leur. Elle n'allait pas rester une petite fille éternellement !

Traversant les fourrés, Cintalós tomba presque nez-à-nez avec l'Archange et la jeune Elfe assise. L'aspect du premier suffit à lui seul à l'intéresser: l'archange était beau, mystérieux et étrange. La jeune femme assise portait une coupe de vêtements que Cintalós n'avait jamais vu en Edhilmar. C'était presque sûrement aussi une étrangère ! Et dire qu'ils étaient interdits à l'intérieur des frontières ! Seuls Les Comptoirs Commerciaux Frontaliers leur étaient autorisés... Et voici qu'elle en rencontrait deux ! Quelle Chance ! Quelle aventure !

S'approchant sans crainte, la jeune elfe interrogea:

-Aiya. Essenya ná Cintalós, mal ahyuvanyes: Sacëan essenissenya. Ma nalyë ? Ma carelyë Edhilmaressë ? (2)

NOTE DU TRADUCTEUR:

(1) Des nuages à la rivière, de la pluie à la Mer
A travers les plantes et les animaux. A travers le sang et la sève
C'est une goutte de diamant. Plus précieuse encore.
Eau de la vie, revient vers nous. Eau vivante revient pour nous...

(2) Bonjour. Mon nom est Cintalós, mais je vais le changer: Je cherche mon Nom d'Adulte. Qui êtes-vous? Que faites-vous en Edhilmar?

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:45

Serena continuait de raconter son histoire personnelle. Morgan écoutait. Il avait appris beaucoup plus que la jeune fille pouvait concevoir sur elle. Notamment les peurs qu’une jeune adolescente pouvait ressentir devant ses dons pour la magie. Quand un apprenti n’est pas encadré correctement, des accidents peuvent se produire. Morgan fut assez étonné que Lord Hériospholas lui ait caché l’absence de Serena dans une université de Symphonia. Une chose peu commune assurément et qui méritait une enquête approfondies une fois de retour au pays.

L’Archange essayait de percevoir jusqu’où le potentiel de la jeune fille se trouvait. Cependant, elle restait une parfaite énigme. Morgan remarqua alors les bandages faits à la hâte pour soigner les blessures causées par la guerre mais aussi la vie solitaire.

Morgan montra alors comment faire à Serena pour se soigner, en puisant dans la magie elfique. Evitant soigneusement de dire à la jeune fille ce qu’elle utilisait, l’Archange commençait la formation et l’entraînement de Serena.

La jeune elfe était avide de connaissances et posait sans cesse des questions. Morgan lui montra quelques tours de passe-passe. Lui enseigna également certaines notions comme la tolérance.

Pendant que les deux êtres discutaient, les chants elfiques pouvaient être entendus dans toute la forêt suivit de l’écho des ruisseaux. Cela rappelait à Morgan bien des choses, des chants des fêtes au Temple au paradis verdoyant du sanctuaire de la Nuit. Edhilmar pouvait aspirer plus d’une personne à rester en son sein.

Alors que Morgan apprenait toujours de nombreuses choses à Serena, ils furent violemment interrompus par une jeune elfe. Elle devait être du même âge que Serena mais paraissait plus hautaines, un peu plus imprudente mais certainement pas impressionnée ou effrayée par des inconnus.

Elle demanda l’identité de Morgan et Serena. Morgan hésita devant la langue ancienne qu’il n’avait plus parlé lui-même depuis la mort de d’Ogion, et resta pensif. Ogion lui en avait parlé plusieurs fois. Ce royaume elfique était isolationniste et n’acceptait aucun étranger. Son vieux mentor l’avait toujours mis en garde à ce sujet et lui avait recommandé d’être le plus discret possible. Ce qui avait conduit Ogion a enseigné la magie elfique à ses apprentis.

La dernière fois que Morgan s’était rendu en périphérie d’ Edhilmar, c’était il y a bien longtemps et n’avait pas rencontrer les elfes de ce royaume.

Serena sembla reculer et devenir méfiante. Morgan lui pressa doucement l’épaule et la jeune fille se détendit et resta aux côtés de Morgan. L’archange avait l’apparence d’un simple aventurier, parfaite couverture pour ne pas être découvert trop tôt.

« Mon nom est Morgan Helsing. Je suis le Capitaine de la Garde d’Argent de Symphonia et je suis également un aristocrate de Soléandre. Ma jeune amie se nomme Serena. Je suis venu récupérer les habitants égarés de Symphonia qui ont fuis les combats six mois plus tôt.

Mais j’en oublie les règles de politesse. A qui avons-nous l’honneur exactement ? Il me semble qu’il est de coutume chez les personnes d’avoir une identité « plus large » si je puis dire, qu’un simple nom.

Je suppose que Cintalós est bien plus qu’un nom d’une petite fille…Tu dois avoir une histoire…je crois aussi que le cœur d’Edhilmar n’est pas très proche de l’endroit où nous nous trouvons. Tu semble éloignée de ton peuple… »

Amaranth resta sanglée dans le dos de Morgan. Tout geste agressif aurait plus amené de la violence que des réponses.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:45

Comme l'Archange, Cintalós resta quelques instants interdite. La Langue Commune lui étant quand même moins familière que sa langue natale, elle dut passer quelques secondes à se répéter les mots et les traduire. Cet étranger avait un accent différent de celui de Nimëarwen: celle qui enseignait la Lingua Franca au village... Ce qui n'arrangeait rien. Pourquoi ne répondait-il pas en langue elfique? Visiblement, il la comprenait. Ca aurait quand même été plus simple ! D'autant que, à cause de l'Isolationnisme d'Edhilmar, presque personne n'utilisait ce langage aux sons plus secs, moins fluides et tellement moins agréables, qui permettaient aux étrangers de toutes races de se comprendre. A bien y réfléchir, Cintalós ne se rappelait pas avoir jamais dû tenir une conversation dans ce langage. La moitié (au moins) des personnes qu'elle connaissait ne l'avait jamais apprise.

Elle, par contre, s'y était beaucoup intéressé: La Langue Commune était Le moyen de communiquer avec les Autres Races. La Langue de l'Extérieur ! Secrètement, elle avait toujours rêvé et espéré rencontrer des étrangers, partager leurs aventures exaltantes... Il ne se passait jamais rien en Edhilmar. C'était trop calme, trop serein pour elle...

L'étranger avait une belle voix grave. Et il était vraiment super-mignon, habillé avec ces vêtements là. Mais la jeune elfe qui l'accompagnait semblait trop timide. Elle se cachait derrière lui, comme intimidée. Pour Cintalós s'était plutôt déconcertant.

Que disait l'homme ? Il avait parlé de Soléandre, de Symphonia, de réfugiés? D'une guerre?... Tout un univers de choses intéressantes et d'aventures exaltantes papillonna en un instant dans le regard de la jeune elfe. Et dire que les étrangers étaient interdits de séjour en Edhilmar, alors qu'ils avaient tant de nouvelles fascinantes et exotiques à raconter...
Il voulait quoi ? Savoir d'où elle venait et qui elle était? Ca pas question ! Pas question de révéler à ce bel étranger qu'elle venait de faire une fugue loin du village. La Quête Essenissë qu'elle s'imposait était IMPORTANTE ! Pas question de garder son nom de fillette plus longtemps. Et c'était pas en restant au village, ou dans la forêt d'Edhilmar, bien sagement, qu'elle se trouverait un prénom !

Croisant les bras sur sa poitrine, la jeune elfe se présenta toutefois d'une manière plus formelle:

-Je suis Cintalós. J'ai 13 ans et je suis la fille de Pilinnaro et Laïetil. J'habite pas très loin d'ici, au village de Neldailin. Je me suis engagée depuis deux jour dans ma quête Essenissë. Vous savez ce que c'est, n'est-ce pas ?

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:46

Morgan écouta attentivement Cintalós. La jeune fille s’était présentée, certes en ne donnant pas beaucoup d’informations sur elle, mais d’une manière plus précise.

Cette quête du nom. Oui il en avait entendu parler, juste le principe mais les détails étaient vagues. Ogion n’avait pas eu le temps de terminer l’enseignement des coutumes elfes.

Cependant Morgan en savait assez pour comprendre que le nom trouvé à la fin de cette quête serait d’un certaine manière important.Un nom ne suffisait pas pour refléter la personnalité d’une personne. Il n’en épousait que la forme.

Laissant dériver son esprit , Morgan tenta de voir comment Serena réagissait à la situation. Elle n’avait pas parue le moins du monde impressionnée par la langue ancienne. La jeune fille l’avait un peu intimidée mais, Serena était maintenant calme , reposée et analysait la situation dans une position parfaitement stable.

« Elle me rappelle Esphéros… pensa Morgan »

Revenant à la jeune elfe d’Edhilmar, l’archange resta impassible.

« Oui je connais cette tradition. Enfin une partie, juste de la théorie. Je ne l’ai jamais pratiquée moi-même.Par contre il me semble que ce nom ne se trouve pas vite fait bien fait. Et ce, encore moins dans un endroit aussi paisible qu’Edhilmar. Je crois que aussi les parents de l’enfant ne sont pas loin. Enfin normalement. Mais bon je ne suis pas un adepte des traditions.

En revanche, je connais la « politique » que mène ce royaume elfique à l’encontre des étrangers. Je sais donc que nous ne sommes pas les bienvenus. Nous allons pas tarder à partir. Juste une dernière chose à récupérer. Nous allons donc te laisser à ta quête jeune elfe.Puisses-tu découvrir ce que tu cherches ardemment. »

Morgan utilisa une technique lui permettant de fusionner son esprit à la forêt en puisant dans le mana aux alentours. La fusion était difficile à maintenir. Les images passaient très vite mais Morgan parvînt à trouver ce qu’il cherchait. Une grotte. Là parmi les fougères et les arbres, et recouvertes d’une cascade.

L’archange mit fin à la fusion et s’asseya un moment sur la souche. Si l’endroit était connu, le chemin , lui, était partiellement découvert…

Morgan demanda à Serena si elle était armée, et celle-ci sortit une magnifique cimeterre elfique ouvragée et finement ciselée. La cinglant à sa ceinture, Serena termina de se préparer et vînt aux côtés de Morgan, attendant la suite des événements…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:47

Cintalós, 13 ans, jeune elfe d'Edhilmar n'était pas ravie. Mais alors pas du tout!

Ca faisait deux jours qu'elle avait fugué du village des trois-lacs, Neldailin: `
Primo, parce qu'elle en avait assez d'être prise pour une petite fille, d'être appelée comme une petite fille, de vivre parmi des gens qui la voyaient comme une petite fille !
Secundo, parce qu'elle s'ennuyait à mourir, entre ses plus grandes soeurs, ses parents et un village, un pays où il ne se passait jamais rien d'intéressant !
Tertio, parce qu'elle rêvait de parcourir le monde et de vivre des aventures exaltantes !

Ca faisait deux jours qu'elle venait d'entamer la quête de son identité future: son Essenissë, littéralement son "Nom de Femme". Habituellement, les jeunes elfes d'Edhilmar se trouvaient assez aisément un nom d'adulte. Pour certaines, comme sa cousine Hendhelin, le choix avait été si limpide qu'il n'avait pas été sujet à la moindre question. Le violet (helin) des yeux (hendu) étant si évident !.
Pour d'autres, aucune particularité physique ou caractérielle n'étant assez nette, le choix pouvait être plus ardu. Ceux-ci ressentaient alors parfois, le besoin de partir loin de chez eux, rechercher à travers le voyage et les rencontres, ce qu'ils aimaient, ce qu'ils étaient, comment se nommer eux-mêmes.

C'était le cas de Cintalós.

A 13 ans, la jeune elfe était encore pré-pubère. Ses cheveux couleurs blond-miel et ses yeux verts étaient assez courants parmi les elfes de son village. Les maigres jambes de fillette n'avaient pas encore pris le moindre galbe adulte et elle était de taille moyenne. En fait, physiquement, rien ne la différenciait beaucoup des autres jeunes filles du village et des alentours. Bien que très jolie, elle n'était pas encore belle. Elle était seulement plus précoce.
La Quête Essenissë était rarement entamée aussi jeune. A 13 ans, ses parents s'y seraient opposés fermement: Elle avait donc décidé de se passer de leur permission immédiate. De toutes façon, quels dangers courir dans un pays comme Edhilmar ? où même les arbres surveillaient tout ce qui se passait !

Au début, quelle chance ! Tomber ainsi sur ces deux étrangers et pouvoir discuter avec eux. Des noms telles que "Umáyawen", la Sans-Peur, l'Aventurière avait palpité dans son esprit.

Mais voici que l'homme venait de lui annoncer qu'ils allaient maintenant la quitter, la laisser seule ! Elle avait bien vu qu'il venait de se connecter à la forêt. Il avait fait ça si maladroitement ! Aucun natif d'Edhilmar n'aurait autant peiné dans cet exercice. La manière dont son esprit avait accroché celui des arbres et exigé une réponse. Ca avait vraiment été brutal. Elle n'avait pas pu s'empêcher de percevoir la réponse. Nettement. Certainement plus clairement que lui-même.

Ils allaient donc la laisser là pour aller vers cette grotte ridicule à deux pas ? L'abandonner comme une simple gamine sans intérêt ? Ca, pas question ! "Avanirië", la Refusée, le Refoulée, ne serait pas son prénom !
D'abord, elle n'était pas responsable, si les vieux d'Edhilmar étaient si conservateurs qu'ils refusaient tout contact avec des étrangers ! Elle n'était absolument pas ainsi !

Rapidement, Cintalós passa en revu les options avant de faire ce qui lui paraissait le plus simple: mentir... Ou du moins supposer...

-"Maître Morgan, Demoiselle Serena. Il me semble que vous craignez un peu que les elfes d'Edhilmar ne vous trouvent. C'est vrai que les vieux, ici, ne sont pas très accueillant avec les étrangers. Le Roi, paraît-il, voulait changer ça, avant qu'il ne meurt. Mais bon, il y a peu d'Elfes de ce côté-ci de la forêt... et ils ne viendront pas, si les Arbres ne signalent pas votre présence. Or, avec moi à vos côtés, les futaies ne s'inquiéteront pas de vous. Je Suis Une Elfe d'Edhilmar: Yendë liëva ar taurëva. Erinqua, mal rimba endilquassë. Nan i lië taureyë.: Une Fille du Peuple Et De La Sylve. Unique Et Plurielle Au Milieu Du Tout. Je Suis Le Peuple Et La Sylve...

Et alors qu'elle prononçait ces mots rituels, auxquels elle n'avait jamais pris le temps de bien réfléchir, les deux frênes jumeaux répondirent, cessant le Chant de la Pluie, pour celui plus sourd, plus grave de la Reconnaissance, de La Parenté...

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:47

Reprenant ses esprits après la fusion certes maladroite mais essentielle, Morgan écouta avec attention ce que disait la jeune fille. Au début, il se contenta de comprendre ce que voulez la jeune fille.Puis un chant commença à résonner. Une fois que la jeune elfe eut terminer son discours, Morgan réfléchit un petit moment.

« Qu’ils nous trouvent ? Il n’est pas impossible de tuer les elfes quelque soit leurs capacités.Par conséquent, nous saurons nous défendre. Cependant la violence n’est pas la voie que j’emprunte dans un royaume comme celui-ci. Le temps s’écoule alors que nous parlons et j’ai beaucoup à faire. M’expliquer avec les gens d’Edhilmar serait une perte de temps. »

Une phrase revînt en tête à Morgan. « Le Roi, paraît-il, voulait changer ça, avant qu'il ne meurt… »
Morgan marqua un temps d’arrêt qui entraina un silence de mort . L’astmosphère devînt un peu lourd.

« J’ai du mal comprendre. Tu viens de dire que le Roi Maegluin est mort ? »

Alors que Cintalós hochait la tête en signe d’acquiésement, l’aventurier se leva d’une manière brutale, Serena à ses côtés. Le temps pressait de plus en plus alors. Le Roi Maegluin mort, aucune nouvelle du Sieur Natugrove, Tours-de-lune assiégée et en ruine… Les dernière lueurs du Bien brillaient faiblement. L’Armée de la Nuit n’était pas prête. Elle n’était que partiellement rassemblée.

La grotte. Il devait y trouver ce qu’il cherchait depuis 2 siècles.

« Tu es une elfe native d’ici. Alors tu dois bien connaître la forêt. J’ai besoin de trouver une cascade qui recouvre une grotte. Je dois m’y rendre pour trouver un matériau très spécial. Si tu nous aides, je te devrais une faveur. »

Attendant la réponse de la jeune fille, Morgan observa d’une manière distraite, plongé dans ses pensées, Serena qui était entrain de manger du lembas et des mûres récoltées dans la forêt sa cimeterre fièrement sanglée sur sa hanche droite.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:48

Cintalós réfléchit rapidement. Elle ne connaissait pas cette caverne. Elle n'en avait en fait jamais entendu parler. Mais elle avait par contre, parfaitement entendu et compris la réponse des Arbres à la demande de Morgan. Une réponse très claire et explicite. La description d'un chemin qu'il lui était parfaitement facile de suivre.

Tout en s'étonnant que l'Archange ait eut autant de difficultés à bien comprendre la Sylve, elle s'arrêta un instant sur ses dernières paroles: Il n’est pas impossible de tuer les elfes quelque soit leurs capacités.Par conséquent, nous saurons nous défendre.... Tuer des Elfes? Cet étrangers si mignon ne savait pas ce qu'il disait. Tuer serait facile. Oui. Survivre à la colère de la forêt, si La Sylve réagissait au meurtre, serait plus dur... Il y avait des récits édifiants, sur ce qu'elle faisait aux Etrangers qui se révélaient être Ennemis. Les nuits de veillées de Cintalós avaient été bercée par ces histoires et leur morale simple: Les Elfes protégeaient la Forêt. La Forêt protégeait les Elfes. Si les Etrangers l'oubliaient, la Sylve saurait le leur rappeler.

Mais pour l'heure, il n'y avait rien à craindre, décida-t-elle rapidement. Ils semblaient plutôt gentils et agréables ceux-là. Les premiers Etrangers à Edhilmar, qu'elle ait jamais rencontré. La fille, bien que muette pour l'instant, avait un beau visage elfique qui lui était sympathique... Plus vieille que moi de deux à trois ans, pas plus. Peut-être même de mon âge, mais plus mûre ... se dit-elle. L'homme lui, était définitivement très mignon et semblait pétri de sagesse et de bravoure. Sa maladresse dans la communication avec la Sylve était, somme toute, pardonnable: un étranger manque forcément de pratique dans cet art...

Plus encore que l'envie de rester avec eux, Cintalós ressentit l'envie de les aider tout les deux. Visiblement, ils cherchaient quelque chose qui avait une importance extrême pour eux. Et il était en son pouvoir de les guider...

- "I felco lantasíressë... La Caverne dans la Chute d'Eau. Oui, je sais parfaitement où elle est... Suivez moi.
" annonça-t-elle en prenant la direction de l'Est. "Une petite promenade d'un quart d'heure..."

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:49

Morgan se tourna vers de la jeune elfe. Cette promenade comme elle disait, serait parfaite pour en apprendre plus sur Serena, sur Edhilmar et en définitive sur Cintalós.

Serena se leva et rejoignit le groupe. Ils se mirent en route. Le chemin était parfois sinueux, parsemé de mousse ou d’herbes fraiches. Les arbres aussi étaient magnifiques et agréables à regarder. On pouvait entendre le bruissement de l’eau sur les rochers dans les ruisseaux. Tout cela rappelait beaucoup Symphonia.Morgan éprouvait de la nostalgie.

Serena continuait de manger ses mûres et chantait à tu-tête un vieille chanson :
Esquiros ol ventae , Ires cantame aira requiros ofes Sacreo qui amerius in pax y armores,
Ofes celos, ofes ol hommae qui traverïs ol eldariva ofes aira ancienta ofes Elfayas.(1)

Morgan qui écoutait distraitement eut le sourire quand il reconnut l’ancienne langue aujourd’hui perdue et rarement pratiquée : l’Erathien. Bien sür Serena l’ignorait. Cette chanson fut jouée et chantée lors du sacre de la Matriarche. Cintalós, elle, paraissait allait un peu mieux, presque plus conviviale que quand ils l’avaient découverte.

Le temps passait et la cascade fut bientôt en vue. Le groupe s’arrêta. La cascade certes pas grande et terrible mais magnifique au sein d’une forêt , se déversait dans une rivière qui serpentait plus loin, continuant son chemin à travers Edhilmar. Le groupe s’avança le long des berges, jusqu’à arriver près de l’entrée de la grotte, cachée par la cascade. Morgan entra et absorba lentement quelques gouttes de l’eau pour ressentir le plaisir de ce fluide cristallin sur le visage : de la fraîcheur ! Il fut suivit dans les secondes qui suivaient par Cintalós, dont l’excitation et l’adrénaline étaient à peine dissimulées. Serena ferma la marche après avoir remplie sa gourde d’eau et courut aux côtés de Morgan.

Il faisait sombre. L’archange avait pris soin de récupérer du bois mort pour l’enflammer. La lumière éclaira la caverne qui se découpait en de nombreux tunnels. Serena prit l’iniative comme Morgan l’aurait apprécié de son apprentie.

« On peut se séparer pour explorer les différentes galeries mais Cintalós et moi-même, ignorons ce que vous recherchez Seigneur Morgan. J’en déduis qu’il faut que tout le monde reste ensemble. En outre nous ne connaissons pas ce que cette grotte contient. Nous aurons plus de chances de nous en sortir vivants si nous restons ensemble.

-Bien pensé Serena. Par contre tu as le droit de m’appeler Morgan et de me tutoyer. C’est valable aussi pour toi Cintalós. Nous sommes entre nous, et même en présence de n’importe quelle noblesse, vous devrez me tutoyer. Nous allons commencer par le sentier de gauche. A moins que vous n’ayez de préférence pour un autre chemin ? »

NOTE:
(1) Chanson Erathienne écrite dans une ère pré-Soléandrine:

"Contre le vent, je chante l'histoire du Roi qui règna dans la paix et l'amour,
de celui, de l'homme qui traversa le chemin de l'ancienne forêt des elfes."

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:50

Avec plaisir, Cintalós avait écouté Sérena chanter cette mélodie de sa douce et belle voix elfique. Cette langue Erathienne lui était totalement inconnue. Cela ne ressemblait pas au quenya qu'elle même pratiquait. Mais les sonorités en était belles et Cintalós était heureuse de les entendre... Comme beaucoup d'Elfes, elle était capable de rester des jours entiers à se nourrir, s'enivrer même, de musiques et de chants. Ce n'était pas pour aujourd'hui, malheureusement. Une fois la caverne trouvée, la question du chemin à choisir posée par l'Archange, était tellement plus prosaïque...

Ainsi, répondit-elle, assez laconique...

-Je n'ai pas de préférence, Maître Morgan. Toi seul sais ce que nous cherchons ici. Alors, ta route est la notre...

...avant de questionner la jeune Erathienne sur sa chanson, la traduction des mots, les notes correspondantes... qu'elle s'empressa, avec enthousiasme et même exubérance, de transposer dans sa propre langue.

-hum... Dans la Langue d'Edhilmar, ça donnerait quelque chose comme ça: i anta súresse, líran i quenta arano, i cuntanë sívessë ar melmessë. Ita tellelyanë tiessë yára taurëo Eldaiva. Même si je suis sûre qu'un Druide ou un Poète en ferait une bien meilleure traduction... On devrait essayer de chanter ça en canon. Ca serait bien. Dés que Maître Morgan aura trouvé ce qu'il cherche... Mais au fait, que cherchons nous ici ? demanda-t-elle en se retournant vers celui-ci.

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:51

Morgan posa ses yeux sur Cintalós.

« Ce que nous cherchons ? Eh bien c’est un métal très rare car sa consistance ne se trouve qu’en ce royaume. Nous appelons cela le mythril d’Edhilmar. Contrairement au mythril conventionnel, ce métal spécifique présente certaines caractéristiques comme une magie conservée en son sein pendant des milliers d’années. J’en ai besoin pour créer ce que l’on appelle une Pierre de Mémoire.

-Une Pierre de Mémoire ? demanda Serena

-Oui. C’est un artefact très utile pour transmettre des informations ou des connaissances voir des images du passé à quelqu’un, même si l’on est mort. »

L’esprit de Serena réfléchissait à toute allure.

« De telles caractéristiques requièrent une grande puissance magique contenue au sein même de la pierre. Donc tu as besoin d’un matériau qui en contient énormément au départ pour ne pas vous épuisez lors de la création de cette pierre. C’est pour cette raison que tu es venu ici. Lord Hériospholas a tenté d’en créer une à partir de vieux parchemins retrouvés dans les ruines de Mysaelin. »

Morgan marqua un temps d’arrêt.
« Mysaeylin ? La cité maudite ? Tu es allée là-bas ?

-Euh oui avec mon tuteur. Lord Hériospholas voulait se procurer des objets lui donnant accès à une très ancienne magie. Répondit Serena hésitante.

-Connais-tu l’Histoire de Mysaeylin ?

-Non, je faisais partie de l’expédition parce que mon tuteur ne pouvait pas me laisser quelque part. Je n’ai rien vu. J’étais consignée tout le temps dans ma tente, gardée par six soldats. Tout ce que j’ai observé, c’est une grande citadelle noire, brûlée par un incendie certainement.

-Mysaeylin était le fief, d’une grande « prêtresse des Ténèbres » on va dire. D’après la légende, une grande bataille y fut livrée. Et au sommet de cette citadelle, un homme brisé affronta cette prêtresse. Il l’a tua alors même qu’une éclipse se produisait, annonçant peut-être la fin du mal… Alors que le ciel était d’un noir d’encre, l’homme s’éveilla en tant que Roi des Archanges.
Certains disent qu’aujourd’hui, ce fief est hanté par l’esprit de la prêtresse, qui a hâte de se venger. »

Morgan se tut un instant. Il ne pouvait révéler la vraie histoire de Mysaeylin à Serena. Il avait juste donné des morceaux de vérité à travers une légende.

Le groupe sillonnait le chemin, les parois scintillaient. Le sentier déboucha sur une cascade à l’intérieur de la grotte. C’était magnifique. Morgan le sentait dans tout son être, le mythril se trouvait là. Le petit lac de la caverne épousait des rives en contre-bas. Si la présence du matériau pouvait être perçue, il fallait descendre pour aller le trouver.

Pendant ce temps, Cintalós essayait toujours de traduire la chanson murmurée par Serena.

Morgan se tourna vers les deux jeunes filles.

« Serena tu sais en quelle langue est écrite cette chanson ?

-Non. Mais je l’aime beaucoup. Les professeurs à l’académie disent que c’est une ancienne langue parlée dans une ère pré-soléandrine. Mais ils ne veulent donner accès à d’autres textes écrits dans cette langue. Ils ne nous font lire que des projets de loi de Soléandre ou encore des textes peu intéressants en basique. Ils disent que cette langue est trop compliquée pour nous.

-Eh bien oui c’est une très ancienne langue. Cela s’appelle l’Erathien. Il reste environ 1.5 million de pratiquants de cette langue. J’en fais parti. La chanson que tu aimes, fut écrite pour célébrer l’histoire d’un Roi. Ce que tu as chanté est le début. Il y a une suite de deux versets.

-Je l’ai apprise parce que j’ai réussi à voler le parchemin l’a contenant. »

Morgan fixa Serena. Décidément cette jeune fille était pleine de ressources. En outre, elle avait de la volonté.

« Quand on quittera la grotte je te donnerai la suite de la chanson. Une fois rentré au campement où mes hommes nous attendent. Je te prêterai deux trois livres écrits dans cette langue.
-Tu voyages avec des livres ? demanda Serena surprise
-En effet. Cela m’aide à méditer dans les moments difficiles. Mes hommes parlent aussi cette langue. Cela est utile pour ne pas en perdre la maitrise. »

Serena posa sa main sur le pommeau de sa cimeterre.

« J’ai une question à te poser. Quand tu as combattu le jour des Solstices Jumeaux, c’était quoi ta façon de combattre ? Je l’ai trouvé surprenante. Ce n’était pas du tout, classique ou conventionnel. De plus tu savais où te placer avant que tes adversaires donnent un coup. »

Morgan resta silencieux.

« Serena, ce jour-là, j’ai utilisé ma forme de combat, celle que j’affectionne quelque soit l’adversaire ou le terrain. On l’a nomme « Forme IV ». Il en existe sept en tout. Quand à la prévision des mouvements de l’adversaire, il y a certaines techniques. Mais elles ne te donnent qu’un dixième de secondes d’avance. Je t’en parlerai plus tard. »

Le mythril occupait l’esprit de Morgan. Si la pierre de mémoire n’était pas conçue et que par conséquent, que Morgan ne puissent y enfermer son savoir, l’archange devrait espérer ne pas mourir avant d’avoir achevé la formation de Serena.

Cintalós s’était avancée vers le bord du lac. Serena remplissait à nouveau sa gourde. Morgan étendait sa perception tout autour. Il l’aperçut enfin. Un magnifique morceau de mythril d’Edhilmar ancré au fond du petit lac. Serena observait les événements qui se déroulait tout en continuant à chanter sa chanson à tu-tête…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:51

Morgan entra dans l’eau. Le mythril sous forme d’éclat de roche cristalline, scintillait au fond de la fontaine souterraine.

Après avoir déposé Amaranth et son manteau de cuir sur la berge, l’aventurier se glissa dans l’eau et arriva vers le fond. Morgan s’immergea complètement et nagea jusqu’aux morceaux de mythril. L’archange en saisit un parmi le sable et remonta à la surface. Arrivé sur la berge, Morgan déposa le morceau dans un bout de tissu avant de l’envelopper et de le glisser dans la poche de son manteau.

« Esmora Meniros dit Morgan»

Sa chemise blanche et son pantalon de cuir ainsi que ses bottes redevinrent secs. Les deux jeunes filles le rejoignirent. Sortant de la grotte, Ils s’aperçurent que la douce nuit estivale était tombée.
Rassemblant du bois mort, ils allumèrent un feu. S’asseyant tous autour, Morgan se tourna vers Cintalós pendant que Serena préparait les mûres pour un repas certes frugal mais essentiel.

« Maintenant je te dois une faveur. Je t’écoute ma petite Cintalós. Dis-moi ce que tu désires ?"

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:52

Cintalós ne mit pas même une seconde à répondre, sautant sur ses pieds, elle déclara, d'une traite et sans prendre le temps de respirer:

-C'est évident, Maître Morgan. Je veux vous accompagner, vous et Serena. Je veux vous suivre dans vos aventures et trouver mon Nom, grâce à vous. Je suis sûre que vous allez faire et voir des tas de choses géniales. Je ne veux pas rester en Edhilmar à m'ennuyer en compagnie de mes soeurs. Non merci. Je préfère encore mourir ! Laissez-moi venir avec vous, S'il vous plait. "-

Trépignant d'espoir et d'impatience, elle éclaira son joli petit visage de gamine elfique de son sourire le plus beau et enjôleur. Cet homme n'allait quand même pas pouvoir lui résister ! A elle !

--"Vous voulez bien? Dites ? Vous Voulez bien?"

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:52

La lueur des flammes dansait dans les yeux de Morgan. Emmener cette jeune elfe ? Ne serait-ce pas trop dangereux ? A en juger par son excitation, elle n’avait jamais vu ce qu’était le monde extérieur. On l’avait trop « nourrie » avec des chants et des légendes. Mais au final, Morgan était qui pour ne pas donner sa chance à cette jeune elfe ? Serena pourrait aussi apprendre certaines choses si elle de devait « se coltiner » une elfe trop impétueuse. Cela lui apprendrait déjà qu’une aide peut venir de bien des endroits et pas seulement de ses repères. En outre Morgan devait aussi en savoir un peu plus sur une certaine rumeur. Elle voulait de l’aventure ? Elle allait en avoir.

Morgan arrêta de regarder les flammes danser et se tourna vers Cintalós.
« Bien. Tu vas venir avec nous si tel est ton souhait. Mais j’espère que tu as du mental. La vie à l’extérieur d’Edhilmar n’est pas un lit de roses.
Partons donc à la poursuite de cette fantasque tentatrice qu’est l’aventure ! »

Eteignant le feu, le groupe se mit en route au petit matin. Arrivé à l’orée de la forêt, il fut accueilli
Par les soldats de Symphonia. Les vingt cavaliers se tenaient devant le groupe, et le capitaine s’avança vers Morgan.
« Nous allons nous acquitter de la mission que tu nous as confié. »
Le cavalier marqua une pause devant les jeunes filles.
« Un… des nôtres nous a remis ceci pour toi. Cela vient de Soléandre »
Morgan attrapa la missive et la glissa dans son manteau.
« Merci, Iries. Allez à Symphonia nous nous retrouverons là- bas dans 5 jours, répondit Morgan »

Une fois le groupe partit au loin, Morgan désigna les trois chevaux laissés à leurs côtés.
« Nous allons à Soléandre. Ma chère Cintalós, as-tu une arme ? Ou on t’en prête une ? Sais-tu monter à cheval. Ne t’inquiètes pas ce n’est pas si difficile que ça en a l’air. »

Serena était près d’un des destriers. Elle avait choisit un bel étalon noir. Une jument en fait, qui s’accordait bien avec les yeux verts et les cheveux blancs de la jeune fille. Quand à la cimeterre finement ouvragée, elle était sanglée dans le dos de Serena. De la même manière que l’était Amaranth dans le dos de Morgan…

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Morgan Helsing

avatar

Messages : 2171
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 28
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   Mer 23 Sep - 15:53

Serena monta à cheval avec une aisance digne des meilleurs cavaliers. Il était évident qu’elle avait déjà pratiqué l’équitation. Elle posa son regard sur Morgan et lui accorda un sourire. Celui-ci comprit qu’elle était prête.

Morgan se tourna alors vers la jeune elfe d’Edhilmar qui paraissait nerveuse à l’égard des destriers restants. Pourtant elle s’approcha de l’un d’eux. Morgan l’aida à monter et une fois sur la selle, l’aisance des elfes avec les chevaux reprit le dessus. L’Archange monta sur le sien et rejoignit les deux jeunes filles.

Alors qu’on pouvait contempler le coucher de Soleil qui disparaissait derrière les arbres de la forêt des elfes en leur donnant une teinte orangée, les trois cavaliers partirent au galop vers l’horizon.

Oui une chevauchée dans la Nuit, mais aussi le souffle d’une aventure digne d’un nouvel Odyssée.
Là au bout du parcours se dresserait bientôt la cité de Soléandre…

SUITE

_________________
Dying is the day worth living for
Revenir en haut Aller en bas
http://angelaes.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parmi les Arbres d'Edhilmar, Sur la voie des Elfes: Tië Eldariva
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Faire des arbres?
» Voie de la Navigation
» Arbres GW
» Prérequis pour la voie de la Médecine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres sans Nom :: TERRES MYTHIQUES :: ROLE PLAYING GAME :: Forêts et Montagnes :: Forêt des abysses-
Sauter vers: